Commissions de l’AP-UpM

Participation active des députés marocains à Lisbonne

,MAP, LE MATIN
12 Mai 2015
Maroc_AP-UpM_Lisbonne.jpg Une forte participation de la délégation marocaine composée de plusieurs membres des Chambres des représentants et des conseillers. Ph : Hihi

L’AP-UpM a pour rôle de fournir un cadre pour une coopération multilatérale entre les représentants élus de l’UE et ceux des pays partenaires du sud de la Méditerranée.

Les travaux des cinq commissions de l'Assemblée parlementaire de l'Union pour la Méditerranée (AP-UpM), qui se sont ouverts lundi à Lisbonne, ont été marqués par une forte participation de la délégation marocaine composée de plusieurs membres des Chambres des représentants et des conseillers. 

Au sein de la commission politique, le débat, axé notamment sur le rôle des parlements de l'UpM dans la question de la consécration des droits de l'Homme dans la région euro-méditerranéenne, était très riche et a permis un échange fructueux de points de vues, a déclaré à la MAP la députée Hasnaa Abou Zaid. 

«Nous avons eu également l'occasion de présenter le modèle démocratique marocain qui s'est renforcée par la nouvelle Constitution, mais aussi de partager avec les autres délégations les différentes préoccupations autour de la question des droits de l'Homme et notamment les droits des immigrés, un domaine où le Maroc a développé une expérience pionnière dans la région», a-t-elle indiqué, en marge des travaux de l'AP-UpM qui se poursuivront jusqu'à mardi. 

«Nous avons mis l'accent, à cette occasion, sur les avancées réalisées par le Maroc dans le domaine des droits de l'Homme», a précisé, pour sa part, Abdelmalek Aferiat, membre de la Chambre des conseillers, rappelant la dernière résolution du Conseil de sécurité, qui a salué les efforts du Royaume dans le domaine des droits de l'Homme et renouvelé la confiance dans les institutions nationales, plus particulièrement, le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH). 

L'AP-UpM compte cinq commissions permanentes à savoir la commission Politique, de la Sécurité et des Droits de l'homme, la commission des Affaires économiques et financières, des Affaires sociales et de l'Education, la commission pour la Promotion de la qualité de vie, les échanges entre les sociétés civiles et la Culture, la commission de l'Energie, de l'Environnement et de l'Eau et la commission des Droits de la femme.

Créée lors d'un sommet tenu à Paris en juillet 2008, l'Union pour la Méditerranée a fini par absorber le partenariat euro-méditerranéen (dit aussi Euromed ou processus de Barcelone), qui existait depuis 1995 et conférait à la région un cadre de coopération multilatéral. 

La déclaration de Barcelone avait proclamé trois séries d'objectifs: partenariat politique et de sécurité, partenariat économique et financier et partenariat social, culturel et humain.

L'AP-UpM, dont le Maroc fait partie, est l'organe parlementaire de l'Union et qui a pour rôle de fournir un cadre pour une coopération multilatérale entre les représentants élus de l'UE et ceux des pays partenaires du sud de la Méditerranée. 

Elle vise aussi à impulser le développement du partenariat euro-méditerranéen, exercer un contrôle sur les actions et projets de ce partenariat et adopter des résolutions et recommandations, à l'intention des conférences ministérielles de l'UpM. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
02 Juin 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés