Forum international Afrique développement

Le Président burkinabé salue le dynamisme du Maroc

,LE MATIN
16 Mars 2017
Christian-Kabore-Burkina.jpg Ph: Saouri

Présidant la cérémonie d’ouverture de la 5e édition du forum international Afrique développement, initiée par le club Afrique développement du groupe Attijari-Wafabank, le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a déclaré : «Décideurs politiques, chefs d'entreprises, partenaires au développement, leaders d’opinion, nous devons faire des choix stratégiques judicieux, courageux, destinés à garantir l’épanouissement économique et le bien-être de tous, pour une paix véritable et durable en Afrique et dans le monde».  

Christian Kaboré, qui a appelé les politiques économiques africaines à se consacrer dans leurs objectifs à la satisfaction des besoins fondamentaux des populations, notamment : les pauvres et les plus vulnérables, a salué le dynamisme du Maroc qui «ne cesse de développer des initiatives concrètes en matière d’investissements directs intra-africains».

«Au regard des besoins énormes auxquels l’Afrique doit faire face dans tous les secteurs, seule la mutualisation des efforts tracera les sillons de notre succès collectif. Nous nous devons de renforcer et d’accélérer la dynamique de coopération intra-africaine», a affirmé le Président burkinabé. Ce dernier a également insisté sur l’importance de concrétiser le projet de Zone de Libre-échange continentale, pour accélérer la libre circulation des personnes et des biens. «Ensemble, nous pouvons et devons construire cette Afrique qui gagne, cette Afrique décomplexée, consciente de ses capacités et confiante en celles de ses fils. Nous devons œuvrer pour une Afrique qui sait que, si elle doit saluer le partenariat avec le reste du monde, elle doit d’abord et avant tout compter sur elle-même», a-t-il lancé.

Evoquant son pays, Roch Marc Christian Kaboré a mis en avant le Plan national de développement économique et social (PNDES) dont s’est doté le Burkina Faso. Le PNDES qui a bénéficié du soutien de ses partenaires techniques et financiers, accorde une place de choix au secteur privé et s’articule autour de trois axes stratégiques portant sur la réforme des institutions et la modernisation de l'administration, le développement du capital humain et la dynamisation des secteurs porteurs pour l’économie et l’emploi.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
08 Juillet 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés