S.M. le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière du vendredi à la «Mosquée S.A.R. la Princesse Lalla Salma» à Fès

,LE MATIN
19 Mai 2017
SM_Priere_vendredi_mosquee_Annasr_ Marrakech.jpg Ph. Archives

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, a accompli la prière du vendredi à la «Mosquée S.A.R. la Princesse Lalla Salma» à Fès.

Au début de son prêche, l'Imam a mis en relief l’importance que l’Islam a accordée au travail et à la production, comme en témoignent les orientations et les injonctions intimant au fidèle d’être un acteur agissant dans sa communauté, qui œuvre pour son bien propre comme pour le bien de sa patrie. Il a dans ce sens rappelé une série de versets coraniques qui incitent au travail, comme le verset «C’est Lui qui vous a soumis la terre : parcourez donc ses grandes étendues. Mangez de ce qu’Il vous fournit. Vers Lui est la Résurrection». Il en va de même, a-t-il dit, de nombre de hadiths du Prophète Sidna Mohammed allant dans le même sens, dont celui où il est dit que le Seigneur préfère un fidèle fort à un fidèle faible.

Aussi, a-t-il souligné que l’Islam n’appelle pas à la paresse et à l’oisiveté et n’attend pas du croyant de s’accrocher aux lieux de culte dépendant des autres pour le nourrir. Tant s’en faut, l’Islam ordonne au fidèle d’être un acteur agissant et d’accomplir son travail à la perfection, car c’est précisément là où réside la quintessence de la religion. La vie des Prophètes et des Messagers du Seigneur, a-t-il signalé, renseigne qu’ils ont tous pratiqué un travail productif de leur vivant, conformément à la Parole divine «Ô Messagers ! Mangez de ce qui est permis et agréable et faites du bien. Car Je sais parfaitement ce que vous faites».

Ainsi en est-il d’Ibrahim Al-Khalil qui était menuisier, Nouh un charpentier, Idriss un tailleur, Daoud un ferronnier, Moussa un éleveur, tout comme le Prophète Sidna Mohammed qui est passé de l’élevage au commerce, avant de devenir un dirigeant de l’Humanité tout entière, a-t-il expliqué. En effet, le Prophète a considéré le travail productif, accompli avec foi et abnégation, comme une des meilleures actions qui rapprochent le fidèle de son Créateur, a-t-il poursuivi. En effet, a-t-il indiqué, l’examen de la vie et du parcours des compagnons du Prophète révèle leur engagement à exercer des occupations diverses, où l’érudition va de pair avec le commerce et les autres métiers, sans que cela les empêche de hisser haut le drapeau de l’Islam et d’asseoir les fondements de son État.

Pour lui, le verset coranique «Ô vous qui croyez ! Répondez à Allah et au Messager lorsqu’il vous appelle» est une invitation à prendre l’initiative d’œuvrer pour le bien, dans les actes comme dans les paroles, et à travailler sans relâche ni atermoiement et à redoubler d’efforts, avec ardeur et abnégation. Relevant que «nous avons, grâces en soient rendues à Allah, en notre Imam suprême, Amir Al-Mouminine, un meilleur protecteur et conseiller», le prédicateur a mis en lumière les actions louables du Souverain et Ses hautes orientations pour le bien d’une communauté soudée par les liens de l’entraide, de la concorde et de la solidarité.

À la fin de son prêche, l’imam a imploré le Tout-Puissant d’accorder soutien et assistance à Sa Majesté le Roi, Amir Al-Mouminine, protecteur du culte et de la religion, de préserver le Souverain en tant que source de bienfaits pour la Oumma et de Le combler en les personnes de S.A.R. le Prince Héritier Moulay El Hassan, de S.A.R. le Prince Moulay Rachid et de l’ensemble des membres de l’illustre Famille royale. L’imam a également élevé des prières au Tout-Puissant d’entourer de Sa sainte miséricorde feu S.M. Mohammed V et feu S.M. Hassan II et de Les accueillir dans Son vaste paradis.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
17 Juillet 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés