COP22

Bilan positif pour les activités relatives aux négociations multilatérales

,MAP, LE MATIN
16 Décembre 2016
COP22-Bilan.jpg Aziz Mekouar s’exprimant lors d’un déjeuner-débat dédié au bilan de la COP22. Ph : MAP

La COP22, qui a eu lieu à Marrakech du 7 au 18 novembre, a enregistré un bilan positif concernant les activités relatives aux négociations multilatérales, a indiqué, jeudi à Casablanca, l'ambassadeur pour la négociation multilatérale de cette COP, Aziz Mekouar.

S’exprimant lors d’un déjeuner-débat dédié au bilan de la 22e Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP22), Aziz Mekouar a fait savoir que cette COP a été marquée par l’adoption de 35 décisions portant sur l'opérationnalisation de l’Accord de Paris sur le climat.

Ces décisions importantes portent notamment sur les travaux préparatoires de l'entrée en vigueur de l'Accord de Paris et la première Conférence des parties à cet accord (CMA), a-t-il précisé, relevant la mobilisation de toutes les parties pour lutter contre l’impact des changements climatiques au niveau mondial.

Les négociations de la COP22 ont été couronnées par l'adoption de la «Proclamation de Marrakech pour l'action en faveur du climat et du développement durable» par les chefs d’Etat et délégations, a rappelé Aziz Mekouar.

Cette proclamation constitue un changement capital au niveau de l’engagement de ces Etats en faveur d’unification des efforts de la communauté internationale dans la lutte contre les changements climatiques, en tenant en compte les besoins des pays en développement notamment les plus vulnérables à ce fléau, a-t-il souligné.

La présidence marocaine de la COP22, qui se maintiendra jusqu’au lancement de la COP23, s’est engagée à continuer à œuvrer pour mettre en œuvre l'Accord de Paris, surtout les règles et procédures relatives au financement et au renforcement des capacités, a-t-il dit.

L’ambassadeur pour la négociation multilatérale a de même souligné que la COP22 constitue une étape décisive dans le processus de lutte contre les changements climatiques, à travers l’engagement total et inconditionnel des parties à l’Accord de Paris en faveur de la protection de la planète terre.

La COP22, qui a connu la participation de plus de 30.000 personnes et 197 parties, a obtenu la certification internationale «ISO 20121» qui spécifie les systèmes applicables à un management intégrant le développement durable pour l’organisation «efficace et responsable» de cet évènement planétaire.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
22 Avril 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés