4e Forum Afrique Développement

Importance de l'électrification rurale

,MAP-LE MATIN
27 February 2016 - 06:37
Electrification_Afrique_G2.jpg Les participants au 4e FIAD ont relevé que le problème d’accès à l’électricité dans plusieurs pays africains entrave le processus de développement économique et social dans le continent. Ph : MAP

Intervenant lors d'un panel tenu sur le thème «Quel modèle d'électrification pour le continent africain?», dans le cadre du 4e FIAD, des experts soulignent à Casablanca l'importance de l'électrification rurale pour le développement.

Des experts et des acteurs économiques ont souligné, vendredi à Casablanca, l’importance de l’électrification de l’espace rural africain, ce qui est de nature à contribuer inéluctablement au développement de l’Afrique et au renforcement de la compétitivité de son économie.

Intervenant lors d'un panel tenu sur le thème «Quel modèle d'électrification pour le continent africain?» dans le cadre du 4e Forum international Afrique Développement (FIAD) (25 - 26 février), les participants ont relevé que le problème d'accès à l'électricité dans plusieurs pays africains entrave le processus de développement économique et social dans le continent. 

A cette occasion, le président de la Fondation énergies pour l'Afrique, Jean- Louis Borloo a indiqué que le développement en Afrique passe notamment par la mise en œuvre de moyens nécessaires à même de mettre l'énergie électrique à la disposition de tous les pays du continent, notant que l'énergie constitue un axe vital permettant de promouvoir tous les secteurs.

Jean- Louis Borloo a salué à cet égard l'engagement du Maroc en faveur du développement en Afrique à travers les projets d'envergure dans ce continent, notant que le Royaume, leader en matière des énergies renouvelables au niveau africain, a pu acquérir une vaste expérience dans le domaine de l'électricité grâce aux potentialités importantes dont il dispose.

Pour sa part, le directeur général de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE), Ali Fassi Fihri, a relevé que l'énergie électrique constitue un élément fondamental pour le développement en Afrique eu égard à son rôle primordial dans la promotion des économies et sa contribution à l'amélioration des conditions de vie des populations.

Exposant l'expérience marocaine dans ce domaine, Ali Fassi Fihri a mis en évidence l'impact positif du programme d'électrification dans le monde rural ayant enregistré des résultats probants non seulement sur le plan de la généralisation mais également au niveau de l'amélioration des conditions de vie de la population.

Le directeur général de Fonds Africa 50, Alassane Ba, a, quant à lui, estimé que la généralisation du programme de l'électrification en Afrique peut être considérée comme un défi que les décideurs et les acteurs économiques sont appelés à relever dans le but de consolider les objectifs de développement.

La résolution des problèmes d'approvisionnement en électricité ne se limite pas, selon lui, à la seule question des moyens financiers mais demeure également tributaire d'une forte volonté politique et de solutions techniques efficientes. 

La 4e édition du Forum International Afrique Développement (FIAD), organisée à l'initiative du groupe Attijariwafa bank et de Maroc-Export, a été parquée par la présence de plusieurs ministres marocains et africains, d'ambassadeurs, d'hommes d'affaires et de plusieurs autres personnalités. 

Fort du succès de ses trois précédentes éditions, cet événement d'envergure est dédié aux problématiques concrètes de développement en Afrique. Il constitue une plateforme d'échange et de concertation entre les opérateurs économiques du continent africain et du reste du monde et des gouvernants.

Une exposition intitulée «Arts transsahariens : Un art de vivre» est, par ailleurs, organisée en marge de cet événement.  







E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
21 Janvier 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés