Climat

La Chine lance un satellite de détection du CO2

,LE MATIN
22 Décembre 2016
Chine_Satellite_CO2.jpg Le premier émetteur mondial de gaz à effet de serre sera le 3e pays à disposer d'un tel satellite avec les Etats-Unis et le Japon. Ph : AFP

Le satellite peut détecter les sources de gaz à effet de serre afin de déterminer si les pays tiennent leurs engagements.

La Chine a lancé jeudi son premier satellite d'observation des émissions de dioxyde de carbone, a annoncé l'agence Chine nouvelle, précisant que l'engin doit permettre de vérifier si les différents pays tiennent ou non leurs engagements de réduction des gaz à effet de serre.

La Chine, premier émetteur mondial de gaz à effet de serre, est désormais le troisième pays à disposer de ce type de satellite avec les Etats-Unis et le Japon, a précisé l'agence de presse officielle, après le lancement réussi du TanSat par une fusée Longue Marche depuis le centre spatial de Jiuquan dans le désert de Gobi (nord de la Chine).

 «Le satellite peut détecter les sources de gaz à effet de serre afin de déterminer si les pays tiennent leurs engagements», a expliqué Chine nouvelle.

 «TanSat donnera une voix plus forte à la Chine sur le changement climatique, sur la réduction du CO2 et dans les négociations sur les droits de polluer», a ajouté l'agence de presse.

L'annonce de ce lancement survient alors que le président élu des Etats-Unis, Donald Trump, a fait campagne contre les efforts internationaux pour lutter contre le réchauffement climatique.

La Chine et les Etats-Unis, les deux plus grands pollueurs de la planète, ont annoncé de concert début septembre la ratification de l'accord de Paris sur le climat conclu en décembre dernier. L'accord, qui prévoit de limiter à moins de 2 degrés la hausse de la température par rapport au niveau pré-industriel, est entré en vigueur début novembre.  





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
22 Avril 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés