Accompagnement et réinsertion des détenus

La Fondation Mohammed VI poursuit ses efforts pour humaniser le milieu carcéral

,LE MATIN
20 Aout 2016
Accompagnement-et-reinsertion-des-detenus.jpg 5 juillet 2016 : S.M. le Roi Mohammed VI préside à Casablanca la cérémonie de signature de deux conventions relatives au renforcement de la prise en charge médicale des détenus et ex-détenus.

Tout le monde mérite une deuxième chance, telle est la devise de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus qui œuvre, depuis sa création en 2002, pour la transformation de la prison en un espace de préparation à la réintégration dans la société.

Grâce aux efforts fournis par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus depuis sa création il y a 14 ans, les établissements pénitentiaires sont devenus des espaces d’accompagnement social et de soutien psychologique et moral qui répondent aux besoins des pensionnaires. En effet, la Fondation œuvre sans relâche pour la concrétisation de projets pilotes permettant aux pensionnaires des établissements pénitentiaires et des centres de protection de l’enfance de purger leurs peines dans des conditions préservant leur estime de soi et accentuant leur sens de responsabilité envers leur personne, leur famille et la société.

Réinsertion socioprofessionnelle

Le Programme de réinsertion socioprofessionnelle des détenus est un programme intégré à plusieurs composantes qui s’articulent autour de l’enseignement et de la formation professionnelle. Les centres de formation professionnelle au sein des prisons permettent une réinsertion aisée des détenus dans le monde actif après avoir purgé leur peine d’emprisonnement. Par ailleurs, la formation professionnelle est assurée par l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT). Depuis sa mise en œuvre en 2002/2003, le Programme pour la réinsertion des détenus, n’a cessé d’enregistrer une évolution significative aussi bien en termes de nombre de centres de formation que pour l’effectif des stagiaires. Convaincue que la préparation du pensionnaire de l’établissement pénitentiaire lors de la détention ne peut assurer à elle seule une réinsertion effective, la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus a jugé nécessaire de garantir un suivi et un accompagnement post-carcéral en instaurant, de manière régionale, des Centres d’accompagnement post-carcéral (CAPC). Sur la base d’un Projet de réinsertion établi en commun accord avec le bénéficiaire, l’accompagnant social prévoit des mesures d’accompagnement pour la mise en œuvre du projet pour une réinsertion effective sans risque de récidive.

En partenariat avec les comités provinciaux de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus procède à faire réaliser de petites entreprises pour l’insertion des bénéficiaires dans le cadre de l’auto-emploi, parallèlement au placement dans l’entreprise d’autres bénéficiaires. La dernière initiative en date est le programme d’appui aux micro-projets et à l’auto-emploi au profit des ex-détenus Ramadan 2016 qui a bénéficié à 333 anciens détenus originaires des villes de Casablanca, Rabat, Kénitra, Fès, Khémisset, Tanger, Salé, Safi, Béni Mellal, Agadir-Ait Melloul, Taroudant, Tiznit et Inzegane pour un coût global de plus de 5,2 millions de dirhams. Ce Programme consiste à apporter un appui financier ou en équipements à des ex-détenus porteurs d’un projet de vie personnel, élaboré sur la base d’un diagnostic établi pendant la période de détention avec l’assistance du Service de préparation à la réinsertion (SPR), en adéquation avec la formation et le savoir-faire des bénéficiaires, ainsi qu’avec les besoins du marché du travail.Rappelons que ce programme s'inscrit dans le cadre de la stratégie intégrée de réinsertion socioprofessionnelle qui a permis, durant l’année 2015, le placement de 1.719 anciens détenus dans des entreprises citoyennes, l’appui à la création de 1.670 micro-projets dans divers secteurs d’activité et la réduction du taux de récidive qui s’est établi à 3,44%.

Assistance médicale

En exécution des Hautes Instructions royales, la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus a mis en place un plan d’action annuel englobant deux campagnes médicales et deux autres d’hygiène au sein de chaque établissement pénitencier à travers les Services de préparation à la réinsertion. Ces campagnes médicales pluridisciplinaires ont été réalisées avec le concours des autorités locales, des services extérieurs du ministère de la Santé et de la société civile. Le nombre de bénéficiaires de ces campagnes médicales multidisciplinaires (112 campagnes au total jusqu’à la date d’aujourd’hui) a atteint 32.774 bénéficiaires alors que 89.299 personnes ont bénéficié de 69 campagnes d’hygiène et 34.337 de 90 campagnes de sensibilisation. Le plan d’action de la Fondation se fixe également pour priorités la promotion des activités d’animation socioculturelle au sein des établissements pénitentiaires. Les activités culturelles constituent une composante notoire du Programme intégré de réinsertion socioprofessionnelle.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
12 Juin 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés