«Les initiatives locales : catalyseur concret du développement humain»

Le Maroc a développé une coopération exemplaire avec les pays africains

,LE MATIN
28 Juillet 2016
cooperation_vision.jpg Ce panel a été animé par Abdelkhalek Touhami, Abdellatif Komat, Abdou Diop et Youssef Rouissi.

Le Maroc a su développer une coopération exemplaire avec les pays africains dans un cadre de relation gagnant-gagnant qui met le citoyen au centre du développement économique, ont affirmé, vendredi à Casablanca, des intervenants lors du troisième panel de la conférence internationale sur «La Vision du Roi Mohammed VI pour le co-développement».

Au cours de cette rencontre, initiée par le Groupe Le Matin à l'occasion de la Fête du Trône, les intervenants ont fait valoir que l’expérience et l’expertise du Royaume en matière de développement humain lui permet de se positionner en tant que modèle en co-développement au niveau continental, relevant que la vision clairvoyante de S.M. le Roi Mohammed VI pour la coopération Sud-Sud repose sur le co-développement, mais aussi sur le développement humain durable.

Lors de ce panel, animé par un parterre de professeurs chercheurs sous la thématique «Les initiatives locales : catalyseur concret du développement humain», les intervenants se sont également penchés sur la place de choix qu’occupe le Royaume sur le plan économique au niveau africain, notant dans cette optique que le Maroc est devenu le deuxième investisseur et le deuxième hub financier en Afrique. Et d’ajouter que les efforts déployés par le Royaume pour le renforcement de la coopération Sud-Sud ont été couronnés par un développement des flux des échanges commerciaux entre le Maroc et l’Afrique, mais aussi par la croissance soutenue des investissements des entreprises marocaines ayant opté pour une internationalisation de leurs activités en Afrique.

Ce panel a été animé par Abdelkhalek Touhami, professeur de l’enseignement supérieur à l’Institut national de statistique et d'économie appliquée (Insea), Abdellatif Komat, doyen de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Casablanca, Abdou Diop, président de la Commission Afrique et Sud-Sud à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), et Youssef Rouissi, directeur général adjoint de la Banque de financement et d’investissement (BFI).

Cette conférence internationale s'est ouverte dans la matinée en présence d’éminentes personnalités nationales et internationales, dont des ministres et des députés. Le Groupe Le Matin ambitionne à travers cette initiative de consacrer «une journée de débats à la stratégie de co-développement portée par le Souverain et qui commence à donner ses fruits en Afrique», a affirmé à la MAP le directeur des rédactions du Groupe, Omar Dahbi. Cette conférence internationale s'articule autour de trois panels. Le premier axé sur «Un sens nouveau à la coopération Sud-Sud», alors que le deuxième aborde «Les initiatives locales : catalyseur concret du développement humain». Quant au troisième panel, il traite de «La diversification des partenariats comme multiplicateur des opportunités de co-développement». 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
13 Juin 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés