Fondation Mo Ibrahim

Le Maroc remonte dans l’Indice Ibrahim de la Gouvernance en Afrique

,S.Ba. - LE MATIN
03 Octobre 2016
MoIbrahim.jpg

Le Maroc se classe 14e sur 54 pays avec un score global de 58,3 sur 100, c’est-à-dire une amélioration de plus de 5,7 points au cours des dix dernières années. C’est l’une des conclusions présentées ce matin par le Fondation Mo Ibrahim à l’occasion du lancement de l’édition 2016 de l’indice Ibrahim de la Gouvernance en Afrique.

La Fondation Mo Ibrahim a lancé, ce matin à Londres, l’édition 2016 de l’Indice Ibrahim de la Gouvernance en Afrique (IIAG) qui marque également le dixième anniversaire de l’index qui fait l'évaluation annuelle la plus complète de la qualité de la gouvernance en Afrique, couvrant tous les gouvernements du continent et fournit également un examen détaillé des dernières tendances du développement en Afrique et offre un panorama des défis et des opportunités à venir.

Si de manière générale, selon la Fondation Mo Ibrahim, le progrès de la gouvernance en Afrique au cours des dix dernières années est freiné par la détérioration enregistrée en matière de sécurité et de l’état de droit, le Maroc reste un bon élève et arrive à faire ses preuves et à remonter positivement dans l’IIAG puisqu’il est l’un des neuf pays qui a amélioré son score général de plus de +5,0 points.

Ainsi, le Maroc se classe 14e sur 54 pays avec un score global de 58,3 sur 100. Le score du pays s’est amélioré de +5,7 points au cours des dix dernières années. Il est le pays qui a fait le plus de progrès dans la catégorie Développement Economique Durable, en ayant gagné +13,0 points au cours de la décennie.

Cette dixième édition de l’IIAG évalue, à partir de 95 indicateurs issus de 34 sources indépendantes, l’évolution de la gouvernance dans chacun des 54 pays du continent africain au cours de la décennie 2006-2015. Pour la première fois cette année, l’IIAG inclut les résultats d’enquêtes d’opinions publiques menées sur le terrain par Afrobaromètre. Celles-ci permettent de mesurer la perception des citoyens africains sur la gouvernance de leur propre pays, apportant ainsi un éclairage complémentaire précieux aux résultats fournis par les évaluations d’experts et les données officielles.

Selon cette indice, la gouvernance globale sur le continent a progressé en moyenne d’un point, avec 37 pays – correspondant à 70 % de la population du continent – ayant enregistré une amélioration sur cette décennie. Cette tendance générale est essentiellement tirée par la progression marquée des catégories Développement Humain et Participation et Droits de l’Homme. La catégorie Développement Économique Durable a également enregistré une amélioration, mais à un rythme plus lent.

Dans son discours d’inauguration de cette cérémonie, Mo Ibrahim, président de la Fondation Mo Ibrahim, a tenu à préciser que «l’amélioration de la gouvernance globale en Afrique au cours de la dernière décennie reflète une tendance positive dans une majorité de pays et pour plus des deux tiers des citoyens du continent. Mais aucun succès, aucun progrès ne peuvent s’inscrire dans la durée sans un engagement et des efforts permanents. Comme le montre notre Indice, la détérioration observée en matière de sécurité et d’état de droit est le plus grand défi auquel le continent est aujourd’hui confronté. Une gouvernance solide et un leadership avisé sont essentiels pour pouvoir relever ce défi, maintenir les progrès récemment accomplis et confirmer le potentiel considérable du continent. »

 Il faut noter également que la catégorie Développement Humain est celle qui obtient les meilleurs résultats et la progression la plus forte au cours des dix dernières années. 43 pays –soit 87 % des citoyens africains – ont enregistré une progression. Toutes les dimensions – Enseignement, Santé et Protection sociale – ont progressé, bien que les améliorations enregistrées dans la sous-catégorie Protection sociale soient affectées par la détérioration des indicateurs Exclusion sociale et Priorités de réduction de la pauvreté.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
07 Février 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés