Insertion des jeunes

Les personnes à besoins spécifiques au cœur des priorités nationales

,LE MATIN
20 Aout 2016
Insertion-des-jeunes.jpg 15 février 2016 : S.M. le Roi Mohammed VI procède à la remise des diplômes à douze lauréats du pôle Formation professionnelle du Centre national Mohammed VI des handicapés, et ce à l’occasion du lancement de la 18e Campagne nationale de solidarité placée sous la thématique «Intégration professionnelle des jeunes en situation de handicap mental».

L’épanouissement et l’insertion socioprofessionnelle des personnes en situation de handicap et la préservation des jeunes, éléments clés de la politique publique prônée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour la promotion des nobles valeurs humanitaires, civilisationnelles et religieuses du Royaume.

La Haute Sollicitude dont Sa Majesté le Roi Mohammed VI ne cesse d'entourer les jeunes en situation de handicap se manifeste régulièrement par les divers projets lancés ou inaugurés par le Souverain et qui ont pour finalité principale de leur permettre une meilleure insertion dans la société. L’engagement royal envers les personnes à besoins spécifiques s’est concrétisé cette année aussi à travers divers projets, notamment la Campagne nationale de solidarité 2016 qui a eu pour thème : «Intégration professionnelle des jeunes en situation de handicap mental». Une thématique qui s’accorde parfaitement avec la vision royale d’ériger l'action sociale en priorité nationale, en particulier en faveur de cette catégorie de la population à laquelle le Souverain attache une attention particulière, de par Sa volonté d’assurer l’égalité des chances pour tous.

À ce titre, Sa Majesté a inauguré le Centre d’insertion et d’aide par le travail de Salé (CIAT), pour un investissement global de 36,5 millions de DH. Premier du genre au Maroc, ce centre, qui accueillera à terme 150 bénéficiaires, a pour but d’apporter une réponse originale à la problématique d’exclusion socioprofessionnelle des jeunes en situation de handicap du marché de l’emploi. Le CIAT permettra aux jeunes disposant de compétences professionnelles de jouir d’une situation professionnelle stable par le biais d’une formation qualifiante, d’exercer divers métiers et de percevoir un salaire ainsi que des droits sociaux de mutuelle et de retraite. Tout cela dans le cadre d’un contrat de travail liant le jeune en situation de handicap mental, ses parents ou tuteurs et le centre.

Il y a lieu de citer également le complexe socio-éducatif «Al Majd», à Rabat, qui vise la formation et l’encadrement des jeunes démunis en quête d’emploi, l’insertion et l’ouverture de nouveaux horizons aux enfants et jeunes à besoins spécifiques, ainsi que l’accompagnement et l’hébergement des enfants en situation difficile. Le complexe Al Majd, d’une capacité de 80 bénéficiaires, lancé par le Souverain, comportera un centre de formation professionnelle et d’insertion, un centre d’accueil et d’orientation des personnes à besoins spécifiques et un centre d’accueil pour les enfants en situation difficile.

Toujours dans la droite ligne de la Haute Sollicitude dont S.M. le Roi n'a de cesse d'entourer les jeunes en situation difficile ou de handicap en mettant à leur disposition tous les moyens à même de leur permettre une meilleure insertion dans le système éducatif, le tissu social et la vie professionnelle, le Souverain a lancé et inauguré deux centres à Tanger et Rabat, en juin 2016.

Le premier, dédié à l'éducation et à la formation de personnes souffrant d’un handicap auditif, offrira aux personnes bénéficiaires un espace adapté d’accueil, favorisant leur épanouissement et leur insertion socioprofessionnelle. Ce projet, qui mobilise des investissements de l’ordre de 12 millions de DH et sera réalisé dans un délai de 24 mois, permettra le dépistage précoce de déficiences auditives chez les enfants, ainsi que la prise en charge médicale des enfants concernés.

Le centre participera également à la scolarisation et à l’éducation spécialisée de ces enfants âgés de 2 à 18 ans, et à la formation des jeunes adultes dans des métiers adaptés et pourvoyeurs d’emploi. Il abritera un pôle médical comportant des salles de prothèses auditives, de dépistage, de rééducation orthophonique, de musicothérapie et de soin et comprendra aussi des pôles pédagogique, de formation et administratif, sans oublier une salle de lecture-médiathèque et un terrain omnisports.

S’agissant du centre inauguré à Rabat, il est dédié à la prise en charge des personnes atteintes d’infirmité motrice cérébrale (IMC). Réalisée pour un investissement global de 7 millions de DH, c’est une structure unique en son genre dans la région qui offre une prise en charge médicale pluridisciplinaire et un accompagnement social et psychologique en faveur des sujets atteints d’IMC, et plus particulièrement les enfants. D’une capacité d’accueil de 100 bénéficiaires, le Centre propose des traitements thérapeutiques en matière de psychomotricité,
de kinésithérapie et d’orthophonie.

L’objectif étant de permettre une réhabilitation fonctionnelle et physique des jeunes enfants, ainsi que leur épanouissement à travers des activités éducatives. Le suivi psychologique qui complète les traitements administrés au centre bénéficiera au sujet, mais également à sa famille dont la collaboration est fondamentale dans la réussite du processus de réadaptation. Ainsi, des cellules d’encadrement et d’orientation des parents et des tuteurs (guidance parentale) sont prévues à cet effet, et auront également pour mission d'accompagner
les associations œuvrant dans le domaine de l’IMC.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
20 Mai 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés