Fondation Mohammed VI des oulémas africains

S.M. le Roi Mohammed VI assoit le leadership religieux du Royaume en Afrique

Abdelwahed Rmiche,LE MATIN
31 July 2016 - 14:06
Fondation-Mohammed-VI-des-oulemas-africains.jpg 14 Juin 2016 : S.M. le Roi préside à Fès la cérémonie d'installation des membres du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains.

Avec la création en juin dernier de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains, S.M. le Roi aura lancé une nouvelle initiative visant à promouvoir les valeurs authentiques de l’Islam et partant à couper l’herbe sous le pied aux prêcheurs de la haine et aux porteurs des idéologies extrémistes.

La création de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains à Fès constitue à juste titre la parfaite illustration du leadership spirituel du Royaume en Afrique. C’est aussi l’une des manifestations les plus éclatantes de l’aura et du rayonnement religieux du Souverain à l’échelle du continent. Cette initiative royale, portée par une volonté sincère de promouvoir un Islam tolérant, ouvert et authentique, traduit une vision claire et une approche perspicace visant à apporter des réponses lucides et efficaces aux menaces qui pèsent sur le continent, notamment la montée de l’extrémisme et l’instrumentalisation de l’Islam à des fins idéologiques et politiques. En effet, dans le discours prononcé lors de la cérémonie d’installation des membres du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains, le souverain avait souligné que cette dernière constituait «un cadre pour la coopération et l’échange des expériences et la coordination des efforts entre les oulémas pour qu’ils puissent remplir le devoir qui leur incombe de faire connaître l’image réelle de l’Islam et de promouvoir ses valeurs que sont la modération, la tolérance et la volonté de coexistence, et afin que la Fondation soit au service de la sécurité, de la stabilité et du développement en Afrique».

Saluée unanimement dès son lancement par tous les oulémas et dignitaires religieux africains, la mise en place de cette Fondation s’inscrit dans une démarche proactive ayant pour objectif de lutter contre toutes les formes de radicalisme qui font le lit à la pensée terroriste. Le porte-parole de la Tariqa Kountiya Al Qadiriya au Sénégal, Boumid Kounta, estime que cette Fondation constitue une expression de la continuité du rôle central que joue le Royaume dans la diffusion de l’Islam en Afrique. M. Kounta s’est aussi réjoui de l’apport de cette institution et «de son rôle efficace dans l’impulsion du développement islamique», notant que la Fondation contribuera à coup sûr à la propagation de la sainte religion et à la sensibilisation des musulmans dans les différents pays de l’Afrique. L’Association des oulémas maliens formés au Maroc a, de son côté, salué cette initiative «bénie et louable à plus d’un titre et qui va dans le sens de la diffusion des valeurs de tolérance, de cohabitation, et de juste milieu telles que prônées par l’Islam».

«Nous avons suivi avec beaucoup d’intérêt et grande satisfaction la cérémonie d’installation des membres du Conseil supérieur de la Fondation et nous nous réjouissons particulièrement de cette bonne initiative», avait déclaré Sidi Al-Mokhtar, membre de l’Association des oulémas maliens formés au Maroc. L’Afrique touchée de plein fouet par l’hydre du terrorisme avait grandement besoin d’une institution de cette envergure, capable de fédérer ses dignitaires religieux et de s’ériger en rempart infranchissable contre les prêcheurs de la haine et de la discorde. Fort des liens tant religieux qu’historiques et culturels qui unissent le Maroc à l’Afrique, le Royaume était le pays le mieux à même de porter un tel projet. C’est pourquoi le Souverain a affirmé dans son discours que cette fondation est «un jalon de plus dans notre orientation stratégique visant à hisser les relations de coopération politique et économique qui unissent le Maroc à un certain nombre d’États africains frères, au niveau d’un partenariat solidaire efficace, dans les différents domaines».



Un espace pour l’effort de l'ijtihad

La Fondation Mohammed VI des oulémas africains se veut un espace pour l’effort d’ijtihad, afin de tirer bénéfice, de manière circonstanciée et selon les possibilités offertes, du modèle de gestion du fait religieux tel qu’initié par S.M. le Roi, Amir Al Mouminine, dans ses volets relatifs à la pensée, à l’encadrement et aux prestations de service. Cette institution rassemble oulémas africains et marocains, en réponse à l’impératif de porter la parole de Dieu, d’assurer la diffusion de l’Islam, dans sa nature première immaculée, à travers tout le continent africain, une nature faite de hautes vertus et de valeurs magnanimes destinées à assurer le bonheur de l’humanité entière. Elle participera sans nul doute à l’unification des actions des oulémas du Maroc et des autres États africains au service de l’Islam, particulièrement par la connaissance et la diffusion des valeurs de tolérance de cette religion et par l’encouragement des recherches et des études en matière de pensée et de culture islamiques. La Fondation Mohammed VI des oulémas africains s’emploie également à préserver l’unité de la religion musulmane, à promouvoir les acquis des gens dans le domaine de la science et de la connaissance, et à protéger la foi musulmane et l’unité spirituelle des peuples africains contre tous les courants et pensées fourvoyants qui portent atteinte à la sacralité de l’Islam et à ses préceptes et desseins.



E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
21 Janvier 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés