Aquaculture

Une écloserie pilote pour la préservation de la biodiversité

,LE MATIN
04 Novembre 2016
Aquaculture.jpg 9 février 2016 : S.M. le Roi Mohammed VI procède, à la commune El Argoub (province d’Oued Eddahab), à l’inauguration de l’écloserie « Azura Aquaculture ».

D’une enveloppe globale de 81 millions de DH, l’écloserie Azura Aquaculture a été inaugurée par le Souverain en février dernier, à la commune El Argoub, dans la Province d’Oued Eddahab. Outre le développement socio-économique de la région d’implantation, ce projet pilote devra contribuer à la durabilité des ressources, à la promotion de l’élevage, du traitement et de la commercialisation de près de 970 tonnes d’huitres, de palourdes et d’ormeaux.

Préservation et renforcement de la biodiversité marine. Tels sont les principaux objectifs auxquels contribue Azura Aquaculture, le projet aquacole inauguré, en février, par le Souverain à la commune El Argoub (Province d’Oued Eddahab). D’une enveloppe budgétaire globale de 81 millions de DH, cette écloserie s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement du secteur halieutique «Halieutis». Un plan sectoriel visant la mise à niveau et la modernisation des différents maillons de la chaîne de valeur du secteur halieutique, ainsi que l’amélioration de sa compétitivité et de sa performance.

Azura Aquaculture est doté d’équipements de nouvelle génération. Il abrite une écloserie de deux hectares comprenant des salles de filtration d'eau, de production de phytoplancton, de géniteurs, et de fécondation, un laboratoire, une zone micro-nurserie et une nurserie. Le projet comprend également une zone de pré-grossissement sur filière (20 ha), un parc à palourdes (200 ha), un parc à huitres (16 ha) et un atelier de conditionnement. Devant générer quelque 3.350 emplois directs, ces projets, pilotés par l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA), seront réalisés sur une superficie de 6.556 ha et permettront, à terme, d’atteindre une production annuelle globale estimée à 115.450 tonnes.

Outre le développement socio-économique de la région d’implantation, ce projet pilote devra contribuer à la durabilité des ressources, à la promotion de l’élevage, du traitement et de la commercialisation de près de 970 tonnes d’huitres, de palourdes et d’ormeaux, et à la diminution des risques zoo-sanitaires liés à l’importation de ces espèces de l’étranger. Le projet fait partie intégrante du plan d’aménagement aquacole dans la région de Dakhla-Oued Eddahab (2015 - 2020), qui figure parmi les projets phares du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancé par le Souverain à l’occasion du quarantième anniversaire de la Marche verte. Ce plan régional d’aménagement aquacole prévoit la réalisation, pour un investissement global de 2,8 milliards de dirhams, de 878 unités de production réparties sur trois zones géographiques identifiées, à savoir la baie de Dakhla (520 unités), la baie de Cintra (243) et la zone située entre ces deux baies (115).

Devant générer quelque 3.350 emplois directs, ces projets, pilotés par l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA), seront réalisés sur une superficie de 6.556 ha et permettront, à terme, d’atteindre une production annuelle globale estimée à 115.450 tonnes.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
30 Mars 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés