Entretien avec Noureddine Mouaddib, président de l’Université internationale de Rabat

«L’UIR ambitionne de devenir une université d’excellence et de rang mondial ancrée dans le continent africain»

Hafsa Sakhi,LE MATIN
26 Avril 2017
Universite-internationale-de-Rabat-b.jpg

Créée dans le cadre d’un partenariat public-privé, l’Université internationale de Rabat (UIR) a vu le jour en 2010 pour répondre aux besoins en ressources humaines qualifiées dans le but d’accompagner les projets structurants de développement socio-économique de notre pays tels que les Plan Émergence industriel, Plan Maroc Vert, Plan Energétique, Plan Azur, l’INDH… Aujourd’hui, l’Université affiche de nouvelles ambitions et désire se positionner sur le continent africain en devenant une université de rang mondial. Retour sur la stratégie de développement de l’UIR avec son président, Noureddine Mouaddib.

Le Matin : Qu'est-ce qui caractérise l'Université internationale de Rabat par rapport aux autres établissements d'enseignement supérieur ?
Noureddine Mouaddib : L'UIR fonctionne depuis son démarrage en 2010 sur la base d’un «partenariat public privé» (PPP), qui constitue un modèle tout à fait innovant dans le paysage de l'enseignement supérieur marocain. Sa vocation est de participer au développement socio-économique du Maroc et d’accompagner les projets structurants nationaux en proposant des formations de haut niveau qui bénéficient de partenariats internationaux prestigieux.
Ainsi, la majeure partie des filières de formation développées à l’UIR ont été conçues en partenariat avec des établissements européens et/ou nord-américains donnant lieu à la délivrance d'un double diplôme à nos lauréats.
De plus, l’UIR se distingue par le fait d’être portée exclusivement par des investisseurs institutionnels que sont la CDG, la MAMDA et la BCP. Ce qui nous permet de mettre en place une stratégie de long terme qui privilégie la qualité d’enseignement et l’excellence académique, dans le but d’aider dans la formation de la future génération de décideurs nationaux, méditerranéens et africains, en respectant des critères d’exigence en enseignement en accord avec les standards internationaux reconnus.
Nous nous distinguons aussi en termes de mobilité. Nos partenaires accueillent nos étudiants pour un séjour d’au moins un semestre dans le cadre des mobilités sortantes et nous accueillons, par ailleurs, des dizaines d’étudiants de nos partenaires pour des séjours d’études de quelques jours à un semestre au sein de nos établissements de formation à l’UIR.
La qualité du campus universitaire et ses infrastructures constitue un autre atout d’envergure de réussite de l’UIR. Des bâtiments d’enseignement aux standards internationaux, des équipements scientifiques modernes et en nombre suffisant. Un cadre de vie agréable est offert aux étudiants à travers les résidences universitaires modernes avec une infrastructure sportive diversifiée, le tout dans un environnement verdoyant et paisible. Cela a été reconnu par le label international HQE de nos bâtiments et smart campus de notre espace universitaire.
Une des fiertés de l'UIR est liée également à la mise en œuvre d’une politique volontariste d’équité sociale. En effet, un système de bourses a été mis en place au sein de l’université, depuis son démarrage en 2010, dans le but de donner la chance à des étudiants excellents et aux ressources financières limitées de parfaire leurs formations à l'UIR sans se soucier des conditions financières. Ainsi, 30% de nos étudiants bénéficient de la gratuité totale ou partielle des études et du logement au campus.

Vous accordez beaucoup d'importance à la R&D, ce qui se manifeste par le nombre de brevets déposés. Pourquoi un tel intérêt ?
La Recherche & Développement est une composante essentielle pour toute institution d’enseignement supérieur innovante et de rang mondial, c’est une ambition forte affichée par l’UIR depuis sa genèse. Ainsi, l'UIR a fait le choix de recruter un corps professoral international de qualité qui se démarque, notamment, par son expertise et sa notoriété en matière de recherche. Ce corps professoral est composé,en grande majorité, d’une diaspora marocaine de chercheurs et enseignants-chercheurs confirmés dans leurs universités d’origine et qui ont choisi de rejoindre l’UIR et mettre à profit leurs savoirs, compétences et réseaux pour le développement d’une recherche orientée au service de développement et de l’innovation. Les résultats sont plus qu’éloquents : près d’une vingtaine de projets financés pour près de 50 millions de dirhams, plus de 200 publications scientifiques à l’international, 200 brevets déposés au niveau national dont plus de 30 à l’international, 3 laboratoires associés avec le CNRS en France et un Open [email protected]

Quelles sont les branches et filières qui attirent le plus d'étudiants ?
En fait, toutes les filières de formation sont attractives et fonctionnent en pleine capacité conformément aux objectifs annuels arrêtés. L’UIR compte actuellement près de 3.000 étudiants répartis sur 12 Pôles de formation auxquels sont adossées plus de 26 filières de formation d’excellence.
L’Université a mis en place dès 2010 des formations et des cursus diplômants qui mènent aux métiers les plus porteurs pour l’économie marocaine (énergies renouvelables, dont l’énergie solaire, l’environnement, l’aéronautique, l’automobile, l’architecture, la science politique, le droit des affaires, le management, l’actuariat, l’architecture, la médecine dentaire, etc.) avec l’objectif de répondre aux priorités économiques, politiques et sociales du Maroc. La formation de ces compétences à l’international est censée aussi répondre aux besoins croissants en ressources humaines qualifiées de la région sud-méditerranéenne et du continent africain.
Il est également utile de rappeler que le taux d’insertion des lauréats de l’UIR est de plus de 90%, 6 mois après leur diplomation, pour les trois premières promotions, ce qui montre que le choix des filières n’est en rien anodin.

Quelles seront les nouveautés que vous prévoyez pour la rentrée 2017-2018 ?
La rentrée prochaine sera marquée par trois orientations majeures. D’abord, la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie avec un plan de développement de l’Université à moyen et long terme. Cette stratégie sera guidée par l’objectif ultime de faire de l’UIR une université d’excellence et de rang mondial ancrée dans le continent africain. L’Université envisage aussi d’élaborer un plan de déploiement régional au niveau des principales régions économiques attractives du Maroc. Cela sera basé sur des partenariats qui seront développés avec les régions concernées en vue de répondre aux besoins en compétences humaines requises pour leur développement. Des études de faisabilité seront conjointement menées avec lesdites régions et des business plan adéquats seront établis. Ensuite, des plannings de déploiement seront arrêtés pour leur mise en œuvre progressive et échelonnée. L’UIR envisage aussi de poursuivre les constructions d’infrastructures pédagogiques, de recherche et sociale, à savoir : la construction d’un hall technologique de la recherche, la construction d’une clinique dentaire adossée à une faculté de médecine dentaire et l’extension des résidences universitaires. Ainsi, l’UIR continuera à croître ses effectifs d’étudiants inscrits dans les différentes filières conformément à ses plans prévisionnels. Enfin, l’Université prévoit la mise en place d’une école doctorale pour la formation des jeunes enseignants-chercheurs et le développement de la recherche scientifique dans les différents pôles de formation.

Vous prévoyez bientôt de mettre en place une stratégie de développement régional. Pouvez-vous nous en dire plus ?
L’UIR souhaite dans un premier temps finaliser sa phase de développement à Rabat, afin de faire de son campus une référence nationale et internationale. L’objectif souhaité est d’atteindre 5.000 étudiants d’ici 2020. D’autre part, l’UIR ambitionne d’accélérer son développement en créant des structures régionales permettant de proposer des formations en adéquation avec le besoin du bassin de l’emploi. Le périmètre de l’offre de formation dans les régions concernera la formation initiale, la formation continue ainsi que le développement des projets de Recherche & Développement. Ce déploiement sera mis en place sur la base de montages et partenariats institutionnels innovants. La stratégie de développement régional provient d’une volonté de diversification des filières des formations de notre Université en créant de façon progressive des antennes régionales offrant des formations adaptées et répondant aux besoins régionaux en compétences humaines. Cette stratégie sera développée à moyen terme avec des objectifs précis en termes d’effectifs croissants d’étudiants, de personnel d’encadrement et de moyens matériels et financiers. L’objectif étant de faire croître l’UIR en vue d’atteindre une masse critique lui permettant d’avoir une visibilité à l’international tout en répondant aux besoins en ressources humaines compétentes de notre pays et notre continent. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
10 Aout 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés