Meknès

17 millions de dirhams pour la création d’une filière des arts verriers à l’Institut des arts d’artisanat

,LE MATIN
16 Juin 2017
Les-membres-de-la-Chambre-dartisanat-fes.jpg Le partenariat créant la filière entre dans le cadre des efforts visant à développer et à restructurer les centres de formation professionnelle et consolider le partenariat avec les opérateurs économiques.

Les membres de la Chambre d’artisanat de la région de Fès-Meknès, réunis lors d’une session ordinaire tenue mercredi dernier à la commune Sidi Khyar (province de Sefrou), ont adopté une convention de partenariat visant la création d’une filière des arts verriers à l’Institut des arts d’artisanat de Meknès avec un budget global d’environ de 17 millions de dirhams.

Ce projet ambitieux dans lequel une enveloppe budgétaire estimée à 16,90 millions de dirhams a été injectée vise à offrir une formation professionnelle dans le secteur de l’artisanat à l’échelon de la région, créer un climat d’attractivité et promouvoir cette nouvelle filière auprès des jeunes.

Cette initiative, qui sera concrétisée dans le cadre d’une convention de partenariat conçue entre la Chambre d’artisanat de Fès-Meknès et le ministère d’Artisanat et de l’économie sociale et solidaire, ainsi que le Conseil de la région, l'assemblée provinciale, la préfecture de Meknès, la commune urbaine et le Centre européen de recherche et de formation aux arts verriers, entre dans le cadre des efforts visant à développer et à restructurer les centres de formation professionnelle et consolider le partenariat avec les opérateurs économiques pour leur permettre de participer aux opérations de formation au niveau régional.

La contribution financière du ministère de l’Artisanat et de l’économie sociale et solidaire a atteint 7,3 millions de dirhams, alors que celle du Conseil de la région totalise 3,5 millions de DH.
Contribuent également à ce projet la commune urbaine à hauteur de 4 millions de DH, l'assemblée provinciale
(1 million de DH) et le centre européen de recherche et de formation aux arts verriers (300.000 DH).
Cette session, qui s’est déroulée en présence notamment du gouverneur de la province de Sefrou, Abdelhaq Hamdaoui, et des élus, a été rehaussée par l’approbation d'une convention-cadre signée entre la Chambre d’artisanat de la région de Fès-Meknès, la Chambre de commerce, d’industrie et de services et la Chambre d’agriculture. En vertu de cette convention-cadre, les signataires oeuvrent à l’élaboration d’un programme de développement régional et de planification territoriale, le renforcement des services dédiés aux opérateurs économiques, ainsi que la relance du soutien de l’opération de mise à niveau des petites et moyennes entreprises (PME), et l’échange de l’expertise et des documents.

Les parties signataires s’engagent également à mettre en place une banque de données sur les projets à caractère commercial, d’industrie, de services, d’agriculture et d’artisanat. Ils s’attellent également à promouvoir la commercialisation des produits d’économie sociale et solidaire et ceux d’artisanat, à travers des manifestations commerciales et foires mixtes qui auront des impacts économiques positifs sur le développement de toute la région, ainsi qu’à soutenir les initiatives de coopération avec d’autres chambres aux niveaux national et international.

Le président de la Chambre d’artisanat de la région de Fès-Meknès, Abdelmalek Bouten, a souligné, à cette occasion, que la Chambre veillera d’une manière pragmatique à soutenir et à renforcer les bases et les infrastructures du secteur, à travers l’adoption des conventions de coopération avec un grand nombre de partenaires, des opérateurs économiques et des instances et instituts publics œuvrant dans le domaine de l’artisanat. Il a, entre autres, mis l’accent sur les efforts déployés notamment par les membres de la Chambre qui, a-t-il dit, œuvrent au développement des mécanismes de commercialisation des produits d’artisanat et contribuent à l’amélioration des revenus des artisans. Pour M. Bouten, le choix de la relance de l’artisanat à l’échelon de la région de Fès-Meknès est érigé en priorité pour la Chambre, compte tenu de l’importance de ce secteur et son rôle dans l’absorption du chômage.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
12 Aout 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés