FRMF-Sanctions

Abderrazak Khaïri suspendu pour une année

Amine Raad,LE MATIN
18 Mai 2017
FRMF-Sanctions-.jpg Après Ahmed Bahja, Khaïri écope à son tour d'une lourde sanction.

La commission de discipline de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a décidé, mercredi, de suspendre le coach de la Jeunesse sportive de Kasbat Tadla (JSKT), Abderrazak Khaïri, pour une période d’un an et de lui infliger une amende de 20.000 DH. Cette lourde sanction survient suite aux propos tenus par Khaïri dans certains médias où il avait déclaré que «la Botola est gangrénée par le fléau des matches arrangés et par les trucages».

Suite à la sortie médiatique de l’entraîneur de la JSKT, Aberrazak Khaïri, lors de la conférence de presse de l’après-match qui avait opposé son équipe au Chabab Rif d’El Hoceïma le 7 mai lors de la 27e journée de la Botola, la réaction de la FRMF n’a pas tardé à venir. Mercredi, la commission de discipline de la FRMF a décidé d’infliger une lourde sanction à l'encontre de l’ex-international marocain qui écope d’une année de suspension et une amende de 20.000 DH. Khaïri avait tiré à boulets rouges sur l’arbitrage dans la Botola en marge du match de la JSKT face au CRA le 7 mai dernier. «La FRMF doit réagir pour arrêter cette mascarade et trouver des solutions. Beaucoup de matchs connaissent des irrégularités, et les résultats manquent de transparence. Parfois, j’ai l’impression que tout est contre la Jeunesse sportive de Kasba Tadla, s’ils veulent nous voir en D2, qu’ils nous le disent. Il y a des matchs truqués. Dans d’autres cas, c’est l’arbitrage qui nous lèse», avait-il déclaré aux médias. N’en restant pas là, le coach de Kasbat Tadla avait aussi émis des doutes sur la probité du résultat du match de l’Ittihad de Tanger face au Kawkab de Marrakech.

Ce coup de gueule de Khaïri n’est pas le seul cette saison puisque l’ex-entraîneur du Kawkab de Marrakech, Ahmed Bahja, avait à son tour pointé du doigt l’arbitrage lors de la 15e journée de la Botola. D’après un communiqué de la FRMF, Khaïri aurait été convoqué, le jeudi 11 mai, devant la commission de discipline où il a reconnu avoir tenu de tels propos. Il a aussi déclaré qu’il avait juste dénoncé ce qui se fait depuis des années sur la scène footballistique marocaine. Ne pouvant pas appuyer ses dires par des preuves, l’ex-Lion de l’Atlas a été suspendu pour une année et il devra s’acquitter d’une amende de 20.000 DH. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
24 Juillet 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés