Leadership partagé

Agir ensemble pour un objectif commun

Najat Mouhssine,LE MATIN
12 Avril 2017
Leadership-partage.jpg Le leadership partagé favorise l’innovation et le «think outside the box», l’épanouissement, la démocratisation de la vie professionnelle, et tout le monde s’approprie plus facilement les actions et la résolution des problèmes.

Le leadership partagé, communément appelé leadership collectif, est une approche fondée essentiellement sur la collégialité et la co-responsabilisation des membres de l’équipe. Cela nécessite, pour être bien compris et surtout bien implémenté, un référentiel de valeurs partagées. «Le leadership partagé requiert une implication collective dans la réflexion, l’action et l’information. C’est aussi un apprentissage de cercle avec un noyau qui réside dans ses contours. Avoir recours au leadership partagé peut être problématique, car tous les environnements d’entreprise ne sont prêts pour une telle culture managériale», souligne Mohammed Benouarrek, directeur du Pôle stratégie, organisation et capital humain à Promamec. Les détails.

Éco-Conseil : Quels sont les avantages du leadership partagé ?
Mohammed Benouarrek : Le leadership est en transformation continue. Le leadership partagé est une approche différente du concept de leadership classique dans la mesure où il s’agit d’une influence collective vers un objectif collégialement partagé. Là, on parle beaucoup plus d’un pouvoir partagé par l’équipe et d’une responsabilité collégiale. L’individu se dilue dans le collectif qui se co-guide vers l’objectif défini ensemble. Il s’agit d’une version démocratisée et raffinée vers une co-construction. La réciprocité dans la dynamique d’influence est l’une des bases fondamentales dans la définition du leadership partagé.
Ceci ne veut pas dire pour autant que la notion de pouvoir formel est absente. Il s’agit plutôt d’une approche participative qui permet de dispatcher les rôles d’influence en fonction des compétences des membres du groupe et des situations qui génèrent le besoin en ces compétences. Le leadership partagé est fondé essentiellement sur la collégialité et la co-responsabilisation des membres de l’équipe.
Il favorise l’innovation et le «think outside the box», l’épanouissement, la démocratisation de la vie professionnelle, et tout le monde s’approprie plus facilement les actions et la résolution des problèmes.

Le leadership partagé s'associe-t-il au leadership selon des valeurs ?
Le leadership partagé ou, autrement dit, le leadership collectif nécessite un référentiel de valeurs partagées afin d’être bien compris et surtout bien implémenté. Parmi ces valeurs, nous notons le speak-up, en osant afficher son opinion sur les différentes problématiques abordées en groupe.
La responsabilisation dans la prise de décision est aussi cruciale quand on parle de leadership partagé. Une autre valeur réside dans l’empowerment. Le fait de déléguer des missions ainsi que le pouvoir décisionnel y afférent. Ceci est couplé à une valorisation de l’intelligence collective et une substitution de l’autorité par l’influence multidirectionnelle. Les valeurs qui portent un leadership partagé versent dans la collégialité, le partage, le droit de s’exprimer sans jugement, et la responsabilité pour tous. Il s’agit d’une galaxie de valeurs où le collectif est la star beaucoup plus que l’individu.

Comment alors développer ce Leadership ? Pensez-vous que la formation soit essentielle ?
La formation est essentielle. Elle se compose de deux volets : la formation des dirigeants pour qu’ils s’inscrivent dans cette nouvelle logique et oublient de camper sur leurs réflexes d’autorité formelle, qu’ils acceptent de céder le leadership au groupe en fonction des situations et des compétences existantes.
Le deuxième volet concerne les collaborateurs qui doivent s’élever au niveau d’exigence de ce type de leadership partagé sans pour autant transgresser la hiérarchie et tomber dans l’anarchie totale. Il s’agit d’un setup avec beaucoup de subtilité où on navigue entre la liberté et les rôles formels liés à l’organisation de l’entreprise. La maturité des collaborateurs est un prérequis avant d’oser penser à instaurer un tel style de leadership.





Leadership partagé: Agir ensemble vers un objectif commun

E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
13 Juin 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés