Résultats semestriels de la BCP

Bonne profitabilité sur fond de réduction des risques

Abdelhafid Marzak,LE MATIN
27 Juillet 2017
Resultats-semestriels-de-la-BCP-b.jpg Le produit net bancaire du groupe BCP ressort à 8,2 milliards de DH au 1er semestre.

Les indicateurs financiers sont en hausse au premier semestre pour le groupe Banque Centrale Populaire. Son PNB, en progression de 18%, est principalement tiré par les filiales spécialisées.

Nette appréciation de la profitabilité du Groupe Banque Centrale Populaire au premier semestre. La banque affiche un résultat net part du groupe de 1,52 milliard de DH, en hausse de 9,3% par rapport au même semestre en 2016. Son résultat net consolidé ressort, quant à lui, à 1,76 milliard, en progression de 3,1%. Le produit net bancaire (PNB) s'établit pour sa part à 8,2 milliards de DH soutenu, indique le groupe, par une croissance significative de près de 13% du PNB des filiales spécialisées et internationales. Ainsi, les filiales au Maroc enregistrent globalement une croissance de 17% de leur PNB et contribuent à hauteur de 18% au PNB du groupe. Les filiales internationales, elles, affichent une progression de 10% de leur PNB, de 13% des dépôts et de 22% des crédits sur un an.

La banque a pu renforcer son portefeuille clients avec plus de 200.000 nouvelles relations au premier semestre. «Ce qui lui permet d’asseoir sa position de premier collecteur de l’épargne au Maroc, avec plus de 231 milliards de DH de ressources à fin juin», révèle le groupe.

La BCP poursuit également son effort de contribution au financement de l’économie. Son encours de crédit a augmenté de plus de 3,3%, ce qui a amélioré de 28 points de base sa part de marché. Par ailleurs, «les revenus des activités de marché maintiennent leurs performances et s’apprécient de 5,5% malgré un contexte peu favorable», explique le groupe bancaire. La marge d’intérêt, quant à elle, enregistre une baisse de 2,7% en raison notamment d'un recours plus important au marché financier pour soutenir l’extension de son activité.
En outre, le groupe constate une nette amélioration du coût du risque qui affiche une baisse de 8,3%. Au premier semestre, il a constitué une provision additionnelle pour risques généraux de 900 millions de DH et poursuit le provisionnement au titre du risque pays. «Le taux de couverture s’élève ainsi à 78,3% à fin juin, contre 76,2% un an plus tôt», indique le groupe bancaire. Le fonds de soutien a également été doté de près de 200 millions de DH. Ce qui permet de «renforcer» la solidité financière du groupe. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
10 Aout 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés