Soft skills

Ces nouvelles compétences qui font la différence

Najat Mouhssine,LE MATIN
16 Juillet 2017
Soft-skills.jpg

Au-delà des compétences techniques «hard skills», l’entrepreneuriat nécessite le développement de capacités humaines et relationnelles «Soft Skills». Créativité, innovation, engagement, empathie, confiance, partage, communication, humilité… sont les maitres mots d’un projet d’entreprise gagnant.

Les compétences techniques sont très importantes, mais ne suffisent plus pour développer et réussir un projet d’entreprise. Le marché exige également des qualités humaines, comportementales et relationnelles difficilement mesurables, mais indispensables communément appelées «Soft Skills». Mais que se cache-t-il exactement derrière ce terme ? «Une Soft Skill est une qualité généralement associée au domaine de l’intelligence émotionnelle. Autrement dit, il s’agit d’une aptitude personnelle démontrant un haut degré d’intelligence émotionnelle. En effet, par opposition aux compétences techniques ou académiques (Hard Skills), les Soft Skills représentent les qualités humaines et relationnelles. Ces compétences de savoir-être, plus difficiles à identifier et à évaluer, sont un véritable levier de performance pour réussir son projet de création d’entreprise», précise Hassan Charraf, Past président du Centre des jeunes dirigeants (CJD).

La créativité, l’innovation, l’engagement citoyen, l'empathie, la confiance, l’esprit de collaborer et de partager, la communication responsable… autant de qualités humaines indispensables pour la pérennisation d’un projet. Faire preuve d’humilité pour s’informer, se former et transformer ses idées en projets et ses projets en réalités économiques est également fortement recommandé par l’expert. Des qualités qui permettent à un entrepreneur de relever les défis ou tout simplement répondre aux exigences du marché de l’entrepreneuriat. On pourrait demander pourquoi il est indispensable de développer de telles compétences. L’intérêt des Soft Skills pour un entrepreneur, c’est lui permettre d’agir selon une démarche basée sur les valeurs. «Le parcours d’un entrepreneur est semé d’embuches, il doit alors avoir les ressources nécessaires pour les traverser». Il est donc indispensable de développer des comportements et des valeurs. La prise du recul, le leadership relationnel, l’esprit d’entreprendre, l’intelligence émotionnelle sont quelques exemples à prendre en considération.

«Prendre du recul c’est surtout voir les choses dans une perspective différente. C’est toujours utile et enrichissant et, dans certaines situations, absolument nécessaire», indique Malgorzata Saadani, coach, consultante certifiée ICC, dans un entretien accordé au «Éco-Emploi». C'est aussi sortir des engrenages émotionnels qui accompagnent toutes les situations difficiles, que ce soit dans la vie personnelle ou en entreprise.
C’est surtout, selon la DG d'ANC Communications, «avoir la sagesse de dire un mot de moins, plutôt qu’un mot de trop, qui pourrait hypothéquer tout un business ou une relation humaine».

Autre aptitude à développer : le leadership relationnel. Selon Meryem Benslimane, consultante en développement des compétences et en ressources humaines, «le succès de l'individu passe par la capacité de se connaître et de s’apprécier ; bien se connaître et apprécier les autres». En une phrase : «Un leader relationnel est celui qui est au service de ses collaborateurs pour faire arriver le bateau entreprise à bon port», insiste Mme Benslimane. Aussi, la réussite d’un projet d’entreprise est intimement liée au développement de l’esprit d’entreprendre, ce qui n'est pas donné à tout le monde ! Quelle que soit la nature du projet, il est indispensable pour un créateur ou un porteur de projet d’avoir cette capacité et cette envie de se lancer dans l'aventure de l'entrepreneuriat. Cela implique, comme l’indique M. Charaf, quatre étapes importantes représentées par les quatre piliers du carré magique :

1• En pleine conscience, réfléchir pour anticiper.
2• En toute humilité, se former pour progresser.
3• Avec engagement, expérimenter pour innover.
4• Avec conviction, s’engager pour influencer synergie. 



Les recommandations de l'expert

L’entrepreneur devra au quotidien : • Rompre son isolement en intégrant des réseaux avec convictions et valeurs, élargir sa vision, anticiper, innover, oser. • S’enrichir des expériences des autres, de leurs réussites et échecs, s’entraider. • Recevoir des éclairages extérieurs, étoffer ses connaissances. • Capitaliser ses savoir-faire, acquérir des expertises. • Faire valoir ses valeurs et ses idées, influencées, peser sur son environnement. • Prendre du plaisir et travailler pour être heureux.

E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
24 Juillet 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés