Recrutement

Comment mieux se vendre sur le marché de l’emploi

Propos recueillis par Mounia Senhaji,LE MATIN
03 January 2017 - 17:17
Comment-mieux-se-vendre.jpg Le candidat doit sortir du lot et faire valoir ses compétences supplémentaires, notamment le savoir-être et le savoir-vivre.

Décrocher un emploi est une tâche ardue qui requiert une aptitude à «se faire vendre» et à mettre en avant sa valeur ajoutée afin de se démarquer des autres candidats. L’expression peut certes déplaire, sauf qu’elle correspond parfaitement à la réalité du marché de l’emploi. Il faut désormais appréhender la candidature à un poste comme la vente d'un service à un client, car avec les nouvelles technologies, il n’existe plus ce qu’on appelle la perle rare, comme le soutient Ali Serhani, directeur associé Gesper Services. Les détails.

Éco-Conseil : Quelles sont les compétences désormais indispensables favorisant un candidat par rapport à un autre ?
Ali Serhani : La maîtrise des langues et des compétences accessoires, par exemple pour un directeur administratif et financier, la maîtrise parfaite du Code du travail et de toutes les dispositions afférant à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites (CIMR) et les retraites complémentaires. Car, bien que cela relève du périmètre des ressources humaines, elles ont une connotation financière du fait que c’est de l’argent que sortira l’entreprise un jour ou l’autre. Autre exemple, la maîtrise de l’outil informatique et pas seulement MS Office, mais d’autres outils très sophistiqués qui touchent de près ou de loin la fonction que va occuper le candidat. Donc, celui-ci se doit de sortir du lot et faire valoir les compétences supplémentaires dont il dispose. Autre chose et qui compte le plus aujourd’hui à côté des compétences, c’est les savoir-être et savoir-vivre.

Comment donc faire son marketing personnel auprès des recruteurs et quels sont les éléments à mettre en avant et les outils à employer ?
Le marketing personnel ou le personal branding est simple. La question qui se pose est la suivante : qui êtes-vous et en quoi pourriez-vous intéresser notre entreprise ? Donc, comme mentionné précédemment, vous avez les prérequis pour le poste, à savoir les compétences. Cependant, lors de l’entretien, vous faites une piètre prestation, car vous ne savez pas communiquer sans oublier que vous n’êtes pas présentable et là je m’explique. Parfois, vous avez des candidats brouillons et qui se présentent en jeans et polo pour un entretien dans une entreprise ou le dress code est très strict. Ces candidats «se la jouent cool» alors que le mode de fonctionnement de l’entreprise ne s’y prête pas. Le malheur, c’est que ces candidats ont des CV en or ! Un entretien doit se préparer en amont, avec le concours de professionnels qui sauront montrer à ces candidats ce qu’il faut faire. Par exemple, nous avons récemment reçu un candidat lauréat d’une grande école française. Ce candidat était tellement sûr de lui que lorsqu’il parlait à nos consultants, il donnait cette impression que le monde entier était à la recherche d’un profil comme le sien. Il posait des conditions comme s’il faisait une faveur à notre client en acceptant de travailler pour lui. Il n’a pas dépassé l’étape des premiers entretiens alors que, disons-le, il avait un CV en or.

Quelles sont les erreurs à éviter ?
Ne jamais se focaliser sur une seule fonction. Aujourd’hui, soit vous assurez votre employabilité, soit vous êtes out ! Autre chose : les diplômés de grandes écoles et de grandes universités sont joignables, à travers le monde, via un seul clic.
Il n’y a donc plus ce qu’on appelle une perle rare. Il faut se faire une place tout en faisant très attention à gérer son «Personal Branding» ou sa marque personnelle. Être compétent et avoir une très bonne image sur la place reste la meilleure des publicités qui fera de vous la véritable compétence que l’on cherche. Être compétent et être complètement à côté de ses pompes (excusez l’expression) ne sert à rien et vous serez toujours à la traine par rapport à vos pairs. 



Faites de votre personal branding une référence !

Pour tous ceux qui n’ont pas les moyens de consulter des professionnels du conseil, les moteurs de recherche sur Internet sont là pour leur donner tous les conseils qu’il faut. Mais, de grâce, qu’ils arrêtent de faire des bêtises dignes de celles des enfants gâtés ! Nous vivons une époque formidable ou tout se joue en un clic. Saisissons cette occasion pour faire de notre personal branding une référence. C’est une époque formidable, mais les temps sont aussi durs dans le monde et il ne faut jamais oublier le célèbre adage qui dit que : «Le diable se niche dans le détail !»



E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
21 Janvier 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés