Indices des prix des actifs immobiliers

Des indicateurs au vert

,LE MATIN
10 Avril 2017
Indices-des-prix-des-actifs-immobiliers.jpg

Dans sa dernière publication sur les indices des prix des actifs immobiliers, Bank Al-Maghrib dresse le bilan des tendances globales du marché immobilier au cours du quatrième trimestre 2016.
Selon cet indice, élaboré conjointement avec l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC), l’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a affiché, en glissement trimestriel, une hausse de 2,2%, avec des augmentations de 2,4% pour les biens résidentiels, de 2,1% pour le foncier et de 2,9% pour les biens à usage commercial. Ces évolutions se sont accompagnées d’une baisse de 10,4% des transactions, sous l’effet du recul de 17,5% des ventes de biens résidentiels, celles du foncier et des actifs à usage commercial ayant, en revanche, augmenté de 14,3 et de 11% respectivement.
En glissement annuel, les prix ont marqué une augmentation de 4,6%, reflétant des accroissements de 3,9% pour le résidentiel, de 6% pour le foncier et de 8,6% pour les actifs à usage commercial. S’agissant des transactions, et après une hausse de 32,6% au troisième trimestre, elles ont progressé de 3,2%, résultat des augmentations de 19,5% des ventes de terrains et de 13,7% de celles des actifs à usage commercial. En revanche, les ventes de biens résidentiels ont accusé une diminution de 1,9%.

Tendance du marché immobilier par ville

Au quatrième trimestre, l’IPAI a affiché des hausses, en glissement trimestriel, dans les principales villes du Royaume, avec des taux allant de 2,7% à Rabat à 6,1% à Fès. En revanche, les transactions ont enregistré des évolutions divergentes d’une ville à l’autre, avec notamment des hausses à Rabat et Marrakech et des baisses à Casablanca et Tanger.
À Casablanca, l’IPAI a affiché une nouvelle hausse de 3,8% après 4,2% au troisième trimestre, traduisant des progressions des prix de toutes les catégories d’actifs, avec des taux de 5% pour les appartements, de 1,7% pour le foncier et de 4,5% pour les locaux commerciaux. Dans ce contexte, les ventes ont accusé un recul de 21%, après la hausse de 30,2% un trimestre auparavant, en liaison avec le repli des ventes d’appartements de 28,5%. Les transactions portant sur les terrains et les locaux commerciaux ont, en revanche, marqué des améliorations de 21,4% et 20,8% respectivement.

Au niveau de Rabat, l’IPAI a progressé de 2,7%, avec des hausses de 2% pour les appartements et de 0,9% pour le foncier. S’agissant des transactions, elles ont augmenté de 25,2% après 19,8% un trimestre auparavant, avec notamment un accroissement de 29,1% des ventes d’appartements.
À Marrakech, les prix se sont accrus de 3%, reflétant des hausses pour toutes les catégories d’actifs, avec notamment des augmentations de 5% pour les appartements et de 0,6% pour les terrains. En parallèle, les ventes ont augmenté de 3,2%, en raison essentiellement d’une hausse importante des transactions portant sur les terrains, après avoir accusé des replis au cours des trois premiers trimestres de l’année. Les ventes d’appartements ont, en revanche, diminué de 16,6% d’un trimestre à l’autre.
À Tanger, l’IPAI a progressé de 3,9% avec des hausses de 10,2% pour les appartements, de 1,4% pour le foncier et de 14,3% pour les locaux commerciaux. Concernant les transactions, après une augmentation de 22% au cours du troisième trimestre, elles se sont repliées de 26,7%, avec des baisses des ventes de 30,6% pour les appartements et de 14,6% pour les terrains.

Évolution du marché immobilier en 2016

En 2016, l’IPAI a enregistré une hausse de 0,9% après 1,2% l’année précédente, traduisant une progression des prix du foncier de 2,1% après 1,2% et de ceux des locaux à usage commercial de 4,7%, alors qu’ils avaient baissé de 2% en 2015. Les prix des biens résidentiels se sont, quant à eux, quasi stabilisés après une hausse de 1,7% une année auparavant. En ce qui concerne les transactions, elles ont augmenté de 8,1% après un recul de 1,3% en 2015.
Cette hausse a concerné toutes les catégories d’actifs avec, en particulier, une progression de 7,9% pour les biens résidentiels. Pour les ventes, des hausses de 8% ont été enregistrées pour les appartements, de 7,8% pour les maisons et de 6,7% pour les villas. Au niveau des principales villes, l’IPAI a marqué des hausses, à l’exception de Casablanca où il a baissé. Pour ce qui est des transactions, elles ont de nouveau baissé à Marrakech et Tanger et se sont améliorées dans les autres grandes villes.
Tendance globale par catégorie d’actifs

Résidentiel

En glissement trimestriel, la hausse de 2,4% des prix du résidentiel est le résultat des accroissements de 2,8% pour les appartements, de 1% pour les maisons et de 0,8% pour les villas. Pour ce qui est des transactions, la baisse de 17,5% observée au cours du dernier trimestre de l’année s’explique par les replis des ventes d’appartements de 18,7% et de celles des villas de 10%. En revanche, les transactions portant sur les maisons ont augmenté de 1,1%.
En glissement annuel, les biens résidentiels se sont renchéris de 3,9%, avec des hausses de 4,7% pour les appartements et 7% pour les villas. En ce qui concerne les maisons, les prix n’ont pas connu de changements par rapport à la même période de 2015. Dans ces conditions, le nombre de transactions a reculé de 1,9%, recouvrant une baisse de 2,8% des ventes d’appartements et des hausses respectives de 13,1% et de 1,8% pour les maisons et les villas.

Foncier
En glissement trimestriel, l’indice des prix s’est accru de 2,1% et le nombre de transactions a augmenté de 14,3%. En glissement annuel, les prix ont également enregistré une hausse de 6% et les ventes ont augmenté de 19,5%.

Commercial
En glissement trimestriel, une hausse de 2,9% des prix des actifs à usage commercial a été affichée traduisant une appréciation de 3,9% de l’indice des prix des locaux commerciaux, celui des bureaux ayant, en revanche, reculé de 3,2%. Quant au nombre de transactions, l’amélioration de 11% reflète les accroissements de 9,7% pour les locaux commerciaux et de 20,1% pour les bureaux.
En glissement annuel, l’indice des prix a marqué une hausse de 8,6% avec des augmentations de 8,5% pour les locaux commerciaux et de 8,7% pour les bureaux. En parallèle, les transactions ont augmenté de 13,7% avec des accroissements de 13,3% pour les locaux commerciaux et de 16,3% pour les bureaux.

Source : Bank Al-Maghrib





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
13 Juin 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés