Renforcement des compétences

EWA forme 100 femmes rurales du Moyen Atlas

Hafsa Sakhi,LE MATIN
08 January 2017 - 13:38
Renforcement-des-competences-bon2.jpg Des traducteurs experts se chargeront de faciliter les séances et ateliers de formation aux bénéficiaires en traduisant les termes clés du darija au tamazight.

L’Association des femmes pour le développement rural, en partenariat avec l’Initiative américaine de partenariat avec le Moyen-Orient (MEPI) et le Centre d’Al-Akhawayn pour la formation continue et le développement régional (EERDC) s’engagent pour la formation des femmes rurales. Les formations débuteront ce lundi pour prendre fin le 15 janvier.

Une série de formations pour le renforcement des capacités de 100 femmes rurales seront lancées par l’Association des femmes pour le développement rural, en partenariat avec l’Initiative américaine de partenariat avec le Moyen-Orient et le Centre d’Al-Akhawayn pour la formation continue et le développement régional, dans le cadre de l’initiative «Empowering Women in the Atlas (EWA)». Ce projet, qui débutera ce lundi pour prendre fin le 15 janvier, a pour vocation de cibler des zones marginalisées de la région du Moyen Atlas vise à sensibiliser et agir pour l’intégration des femmes rurales dans la croissance économique et le développement durable du pays en mettant à leur disposition des outils de financement et d’équipement, ainsi que des compétences en entrepreneuriat et en environnement.

Ainsi, les femmes qui participeront à ce projet d'une année pour le leadership et l’entrepreneuriat durable représentent 10 coopératives du Moyen Atlas. Les formations seront dispensées, selon un communiqué conjoint des partenaires, en dialecte marocain «darija» et animées par des formateurs qualifiés et expérimentés dans le travail avec les femmes rurales et les coopératives féminines dans la région. Aussi, des traducteurs experts se chargeront de faciliter les séances et ateliers de formation aux bénéficiaires en traduisant les termes clés du darija au tamazight et en effectuant des évaluations de performances à la fin de chaque session, afin de mesurer l'impact direct des formations délivrées sur les futures femmes rurales leaders et entrepreneures.
«Nous sommes ravis d'annoncer le lancement de notre série de formations en faveur de 100 femmes rurales entrepreneures dans la région du Moyen Atlas, en partenariat avec MEPI.

L'objectif des formations est d'investir dans les futures femmes rurales leaders et entrepreneures afin de les sensibiliser et de renforcer leurs capacités pour lancer leurs projets écologiques et générateurs de revenus dans la région», déclare Lamia Bazir, fondatrice de l'initiative et directrice de l’Association des femmes pour le développement rural. À ce titre, l'objectif de ces formations est de contribuer à la sensibilisation de ces femmes et au renforcement deleurs capacités dans trois domaines

principaux : l'entrepreneuriat, la gestion de projet et la protection de l'environnement.
Au programme donc des ateliers en entrepreneuriat qui permettront aux femmes de reconnaître leurs activités productives comme des activités génératrices de revenus potentielles. Mais aussi, des ateliers en gestion de projets qui fourniront aux femmes des compétences de base en comptabilité, gestion et autonomie financière pour leur permettre de gérer leur budget, d'épargner, d'investir ainsi que de générer des revenus et enfin des ateliers en protection de l'environnement pour permettre aux bénéficiaires de comprendre l'importance et le rôle des ressources naturelles dans leur vie.

«“Empowering Women in the Atlas” va outre les limites de l'isolement et de la pauvreté et investit directement dans ces femmes qui ont un grand potentiel de contribuer activement à la croissance économique et au développement durable de leur pays. Ce projet basé sur la conviction que tout être humain et chaque citoyen, quels que soient leurs situations géographiques et moyens financiers, ont un potentiel à optimiser», affirme Bazir. 


Questions à Maha Tazi, chef de projet EWA

«Le projet EWA prévoit un accompagnement intégral concernant la création et l’optimisation de coopératives écologiques»

Pouvez-vous nous parler plus en détail de ce projet ?
«Empowering Women in the Atlas» (EWA) cible spécifiquement les zones marginalisées de la région du Moyen Atlas telles que Imouzzer Kander, Adghagh Aïn Marsa, Ifrane, Azrou et El-Hajeb. Ce projet vise à promouvoir le leadership des femmes rurales en les sensibilisant et en prenant des mesures concrètes en vue de leur intégration dans la croissance économique et le développement durable du pays. L’objectif de l'initiative est de permettre à 100 femmes bénéficiaires de lancer des projets viables générateurs de revenu.

Quels sont les secteurs d'activité dans lesquels se spécialisent les femmes bénéficiaires ?
Les secteurs d’activité des coopératives bénéficiaires incluent spécifiquement les plantes aromatiques et médicinales, les huiles essentielles, le couscous aux herbes, les produits cosmétiques, le miel, la confiture, les tapis et les gâteaux. Les bénéficiaires du projet ont été sélectionnées sur la base de leur connaissance des activités productives locales et/ou environnementales de la région, de la qualité et diversité de leurs produits, ainsi que de la faisabilité de leurs projets écologiques générateurs de revenu.

Qu'est-ce que le programme prévoit pour ces femmes après la fin de leur formation ?
Suite aux séances de formations, le projet EWA prévoit un accompagnement intégral concernant la création et l’optimisation de coopératives écologiques, notamment par le biais de l’équipement, de l’investissement, l’accès
aux marchés et la commercialisation.







E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
21 Janvier 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés