Lions de l’Atlas

Fouzi Lekjaa désamorce les tensions entre Renard et la presse

Abderrahmane Ichi,LE MATIN
16 Juillet 2017
Fouzi-Lekjaa-et-Renard-2017.jpg

Après avoir réussi à réconcilier Hakim Ziyach et Hervé Renard, Fouzi Lekjaa, président de la FRMF, a réuni samedi, pour la première fois, le sélectionneur national Hervé Renard et les journalistes sportifs. L’objectif : dépasser les tensions entre les deux parties et instaurer un climat de confiance pour le bien de l’équipe nationale A qui a des rendez-vous cruciaux au mois d'août dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde, Russie 2018.

«Le souhait est de commencer une nouvelle page en instaurant les règles d’échanges et de dialogue permanent. En instaurant cette règle avec le staff technique de l’équipe nationale et l’entraîneur, on va non seulement tourner une page, avec ses atouts, ses défauts et ses imperfections, mais on va aussi instaurer une nouvelle culture qui nous permettra ensemble d’aider l’équipe nationale. Il est de notre devoir de l’aider. À nous de nous organiser pour instaurer cet échange et ce dialogue». C’est en substance le message qu'a fait passer Fouzi Lekjaa aux journalistes sportifs lors d’un dîner de presse organisé samedi à Rabat. À l’origine de cette initiative, les relations tendues entre le technicien français et les médias écrits nationaux. Lekjaa, en homme qui ne laisse rien au hasard, a voulu éviter que s'installe un climat délétère autour de l’équipe nationale lors des moments cruciaux des éliminatoires de la Coupe du monde, Russie 2018.

En d'autres termes, le patron du football national a décrété l’union sacrée derrière les Lions de l’Atlas : «Je pense qu’il est de notre devoir de mettre tous les ingrédients au service des équipes nationales. Tout le monde doit œuvrer avec conviction dans ce sens. On est tous censés, chacun dans son petit carré, aider et apporter le soutien inconditionnel à l’équipe nationale qui va jouer des éliminatoires déterminantes pour la qualification à la Coupe du monde. On se trompe quand on confond la responsabilité d’un président, d’un comité ou d’un coach et les intérêts fondamentaux de l’équipe nationale qui doit être au-dessus des intérêts de tout le monde et des carrières des uns et des autres», a-t-il souligné. Cette union sacrée et voulue ne devrait cependant pas ôter à la presse son droit de critique constructive et non pas destructive.

De son côté, Hervé Renard a souligné l’importance des passerelles de communication entre le staff technique et les médias tout en insistant sur le fait que cette relation doit se baser sur l’éthique professionnelle afin d’atteindre les objectifs escomptés. Le technicien français a regretté être la cible de plusieurs «fake news» touchant à sa vie personnelle. Des pratiques qu’il a qualifiées de coups bas. La tension entre le sélectionneur et la presse avait atteint son paroxysme lors des deux dernières sorties de l’équipe nationale. L’affaire Hakim Ziyech a cristallisé un profond malaise entre le coach français et les médias nationaux. Les défaites face aux Pays-Bas en amical à Agadir et celle à Yaoundé face au Cameroun n’ont fait qu’envenimer les choses. Le geste de la FRMF vise, dans ce sens, à enterrer la hache de guerre.



Lekjaa veut faire revenir Mehdi Benatia en sélection nationale

Profitant de ce rendez-vous avec la presse, Fouzi Lekjaa a assuré que la FRMF mettra tout en œuvre pour permettre à l’équipe nationale de disposer de tous ses bons joueurs afin de réaliser le rêve de la qualification à la Coupe du monde. «On a commencé par régler le cas Hakim Ziyach. On va continuer après l’assemblée générale avec Mehdi Benatia pour mettre fin à sa retraite internationale.» Autrement dit, Lekjaa espère le convaincre de sortir de sa retraite internationale. Après ce dossier, il s’attaquera au dossier Munir El Haddadi pour lui faire changer de nationalité sportive afin de lui permettre de jouer pour le Maroc, lui qui a déjà évolué sous les couleurs de l'Espagne.

E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
17 Juillet 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés