Actuellement à la tête des Lions de l’Atlas

Hervé Renard ne ferme pas la porte au Ghana

A.I.,LE MATIN
11 January 2017 - 18:03
Herve-Renard-2017.jpg Hervé Renard est sous contrat avec la FRMF jusqu'en 2018.

Hervé Renard continue à semer le doute sur son avenir à la tête de l’équipe nationale. Après son entretien accordé à l’AFP où il a exprimé son désir de revenir en Ligue 1, le technicien français a dit souhaiter, dans des déclarations à TV3 du Ghana, entraîner les Blacks Stars dans le futur.

L’entraîneur français Hervé Renard prépare-t-il déjà l’après-Maroc ? Tout ou presque porte à le croire. Ses récentes sorties médiatiques sèment en tout cas le trouble. À l’AFP, il avait déclaré qu’il reviendrait en Ligue 1 pour faire taire ses détracteurs. À TV3 du Ghana, il a exprimé son souhait d’entrainer les Blacks Stars : «Je ne refuserai jamais une éventuelle offre de la Fédération ghanéenne, tout dépend du timing et quand vous êtes sous contrat, c’est un peu difficile». Submergé par la nostalgie, Renard a avoué : «Je n’oublierai jamais que c’est au Ghana que mon aventure africaine a commencé. Quand je suis venu la première fois à Accra, j’étais l’assistant de Claude Leroy et j’ai beaucoup appris de cette expérience». L’actuel sélectionneur de l’équipe nationale marocaine a affirmé qu’«on ne sait jamais ce qu’il peut se passer, mais la chose dont je suis sûr, c’est que je ne refuserai jamais une offre pour entraîner les Blacks Stars».

Quelles interprétations peut-on donner à ses appels aux clubs de Ligue et à la Fédération ghanéenne de football ? La seule plausible est son envie de mettre les voiles. Certes, il a le droit de se projeter dans l'avenir, mais le timing choisi suscite des interrogations sur ses intentions. Renard est sous contrat avec la Fédération royale marocaine de football jusqu’en 2018 et avec des objectifs précis. Il s’apprête à disputer la Coupe d’Afrique des nations avec les Lions de l’Atlas. La logique aurait voulu qu'il ne dise rien sur son avenir ou ses projets et se concentre sur son objectif, qui est d'aller le plus loin en Coupe d’Afrique avec les Lions de l’Atlas.

Ce genre de déclarations pourrait déstabiliser le groupe. Pendant ce temps, la Fédération royale marocaine de football observe le silence, comme à son habitude. Que pense-t-elle du timing des récentes sorties médiatiques du sélectionneur national où il a exprimé tantôt son désir de retourner en Ligue 1 ou son souhait de coacher l’équipe nationale du Ghana ? Comme à l'accoutumée, la FRMF préfère garder le silence, laissant à Hervé Renard le soin d’occuper l’espace médiatique, alors qu’il devrait se concentrer sur la préparation de l’équipe nationale.







E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
21 Janvier 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés