Enseignement supérieur

L’UIC initie cinq nouvelles filières de formation Executive

Mounia Senhaji,LE MATIN
11 Juin 2017
LUIC-initie-cinq-nouvelles-filieres.jpg Le directeur du pôle Formation Executive, Saïd Benamar (au centre), avec les partenaires de l'UIC. Ph. DR

L’Université internationale de Casablanca (UIC) étoffe son offre de formation. Elle vient de mettre en place 5 nouvelles filières de formation Executive en partenariat avec trois acteurs majeurs des nouvelles technologies et de l’audit au Maroc.

L’UIC vient d’annoncer le lancement de deux nouveaux Executive MBA et de trois nouveaux Executive Mastères qui seront accessibles dès novembre prochain. Ils sont le résultat d’une profonde réflexion que l’établissement a menée en concertation avec les partenaires de la sphère économique pour la mise en place de formations à même de satisfaire aux réorientations continues du marché de l’emploi fortement impacté par le développement technologique.

Ainsi, le pôle Executive Education a accueilli deux nouveaux MBA en management de la technologie et de l’innovation et en banque & services financiers, ainsi que trois Mastères en Audit interne, gouvernance & Risque management, en psychologie du travail & coaching professionnel et en Data Sciences.
Pour Saïd Benamar, directeur du pôle Formation Executive à l’UIC, ces nouvelles filières s’inscrivent en droite ligne du modèle pédagogique de l’Université principalement axé sur l’apprenant, mais aussi de sa stratégie basée sur l’écoute des besoins du monde de l’entreprise. Et ce sont ces besoins-là que l’UIC souhaite satisfaire en adaptant continuellement son offre de formation aux mutations du marché du travail qui est de plus en plus pointilleux sur les compétences recherchées. Le responsable fait savoir dans ce sens qu’une enquête réalisée en 2016 par Corporate Recruiters Survey indique que 88% des entreprises répondantes projettent de recruter des MBA en 2017.

Pour ce qui est des compétences recherchées, l’étude cite en premier lieu la capacité d’intégrer la culture de l’entreprise et de travailler en équipe, en plus de la capacité de créer de l’impact et d’avoir un potentiel de leadership. Le rapport du Forum économique mondial sur l’avenir des emplois datant de janvier 2016 a également identifié les compétences-clés pour 2020, notamment l’aptitude de résolution des problèmes complexes, la pensée critique, la créativité, la gestion des RH, l’intelligence émotionnelle et la prise de décision. Selon la même source, les entreprises recommandent au monde de la formation de développer des programmes pluridisciplinaires et intégrés, de mettre en place des laboratoires d’application, d’axer la formation sur le comportement organisationnel, de capitaliser sur l’expérience et d’intégrer l’apprentissage expérientiel.

Des recommandations, précise Said Benamar, qui font déjà partie de la stratégie appliquée par l’UIC afin de suivre les tendances mondiales et les défis locaux de la mise en adéquation des compétences avec les évolutions du marché du travail. Consciente qu’une telle stratégie ne peut réussir sans partenariats, l’Université n’a eu de cesse de faire appel à la collaboration d’instances du monde des affaires. Ainsi, et après la convention signée avec Al Maali Institute pour le MBA en finances islamiques et celle conclue avec la FNPI pour le MBA en immobilier, l’UIC a scellé vendredi dernier deux partenariats avec l’Association des utilisateurs des systèmes d’information au Maroc (AUSIM) et la Fédération marocaine des technologies de l’information, des télécommunications et l’offshoring (APEBI), ceci pour la mise en place de l’Executive MBA en management de la technologie et de l’innovation. Un autre partenariat concernant l’Executive Mastère en Audit interne, Gouvernance et Risk management, avait été conclu entre l’établissement et l’Institut des auditeurs internes du Maroc (IIA).





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
13 Juin 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés