El Jadida-Sidi Bennour

La caravane «Basket f’douar» boucle sa tournée

Nadia Ouiddar,LE MATIN
17 Avril 2017
El-Jadida-Sidi-Bennour-b.jpg Grâce à des partenariats avec les Académies régionales de l'éducation et de la formation qui relèvent du ministère de l'Éducation nationale, Tibu a accès à toutes les écoles publiques : primaire, collège et lycée.

Du 10 au 15 avril, plusieurs communes rurales relevant des provinces d’El Jadida et de Sidi Bennour ont été visitées par la caravane «Basket f’douar» qui vise à promouvoir la pratique du basketball auprès des jeunes dans les zones rurales.

L’ONG spécialisée dans la promotion et le développement du basketball auprès des jeunes, Tibu Maroc, a sillonné, du 10 au 15 avril, les provinces d’El Jadida et de Sidi Bennour. Sa caravane «Basket f’douar» est entrée pour la première fois en milieu rural. Elle a visité des écoles de la Fondation Zakoura Éducation situées à Souahla, Rhilat, Oulad Si Boualame, Talba, Oulad Rahel et Sidi Ali M’hammed. Quelque 7.500 personnes, parents et enfants, ont bénéficié de cette action. «Nous voulons promouvoir la pratique du basketball auprès des jeunes dans les zones ru rales, en leur faisant découvrir, ainsi qu’à leurs familles, ce sport de près. Nous souhaitons également examiner la possibilité de créer dans ces régions des centres Tibu, comme nous le faisons dans d’autres villes du Maroc pour créer un impact durable, et ce programme va justement nous aider à tâter le pouls et à mesurer l’engouement des jeunes et de leurs parents pour ce sport», explique Mohamed Amine Zariat, président de l’association Tibu Maroc. La mission sportive de Tibu est doublée d’une mission éducative. Outre le programme d’initiation qui comprend des ateliers de tirs, de passes et de dribbles, la caravane organise des ateliers de leadership et de renforcement de capacités, ainsi que des focus groupes avec les jeunes en présence de leurs parents. Des sessions de formation sont organisées au profit de 30 enseignants pour les initier au coaching sportif.

Ainsi, Tibu Maroc s’assure de la continuité de son action. Cette organisation à but non lucratif a pour mission de promouvoir et de développer la pratique du Basketball au Maroc à travers des projets à caractère sportif, éducatif et social. Ces projets sont destinés aux jeunes : benjamins, collégiens, lycéens et universitaires. Selon l’association, l’objectif est de créer des basketteurs de haut niveau, mais aussi d’inspirer et de développer de jeunes leaders qui seront de véritables modèles pour la jeunesse marocaine à travers plusieurs axes stratégiques : formation, leadership, suivi pédagogique, responsabilité sociale, expérience à l’international et vie au sein de l’Académie Tibu. L’ONG milite aussi pour l’insertion des personnes à mobilité réduite à travers son école «Tibu Wheelchair Basketball School». «Notre organisation a la certitude que le basketball contribue au développement de la jeunesse marocaine sur le plan physique et personnel», souligne Mohamed Amine Zariat. Ce jeune militant est convaincu que ce concept initie les jeunes à la responsabilité sociale et leur ouvre des perspectives à l’international.      


Questions à Mohamed Amine Zariat, président de l’association Tibu Maroc

«Tibu lancera à partir de janvier 2018 des centres de basket dans le milieu rural»

Le Matin : Pourquoi le choix des provinces d’El Jadida et Sidi Bennour pour la caravane «Basket f’douar» ?
Mohamed Amine Zariat : C'est notre première action dans le milieu rural. Grâce à la Fondation Zakoura Education, nous avons eu la chance d'obtenir les autorisations très rapidement afin d'accéder à des écoles ou à des espaces dans les zones rurales d'El Jadida et Sidi Bennour. Ces provinces ont été proposées par notre partenaire la Fondation Zakoura Education. C'est une opération pilote qui a connu un énorme succès. À partir de la saison 2017-2018, nous allons programmer trois caravanes rurales par année en visant plusieurs provinces du pays.

Est-ce qu'il y aura un suivi après cette caravane ?
Cette caravane nous a permis de mesurer l'engouement des jeunes et de leurs familles. Les jeunes des douars n'ont jamais pratiqué le basket. Ils ont trouvé ce dernier très amusant et agréable. Les professeurs et les familles ont demandé à ce qu'on se présente souvent chez eux pour animer des journées de basket. Tibu va plus loin et lancera à partir de janvier 2018 des centres de basket dans le milieu rural. Grâce à des partenariats avec les Académies régionales de l'éducation et de la formation qui relèvent du ministère de l'Éducation nationale, Tibu a accès à toutes les écoles publiques : primaire, collège et lycée. Cet accès nous permet de créer des installations de basket au sein de l'école : panneaux de basket, traçage des terrains, matériel sportif, arrangement des classes pour les cours d'anglais et de leadership. Un centre Tibu regroupera 100 jeunes venant de la zone concernée. Les filles et garçons issus des écoles publiques seront sélectionnés à travers des tests organisés par nos coachs avant le lancement du centre. Un centre Tibu fonctionne le mercredi, le samedi et le dimanche. Les jeunes âgés de 8 à 12 ans viendront accompagnés de leurs parents.
Enfin, ce projet aidera à changer la dynamique du douar, des bénéficiaires et des familles. Il aidera à atteindre un plus large public de participants, amis, parents, enseignants et leur communauté en général. Ce projet aidera à changer le stéréotype qu'a la communauté sur le sport en général et il montrera le rôle qu'il peut jouer et son impact positif sur les jeunes.
En plus de travailler directement avec plus de 100 jeunes par douar, nous atteindrons un public encore plus large en diffusant et en soulignant les activités de ces centres par l'organisation de caravanes et journées portes ouvertes, comme c'est le cas pour cette première édition de «Basket f’douar».

 

                





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
11 Aout 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés