Employabilité

La formation professionnelle se dote de son premier Career Center

Mohamed Sellam,LE MATIN
01 January 2017 - 13:26
Employabilite-formation-professionnelle-.jpg La cérémonie d’inauguration a été présidée par le ministre de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, l’ambassadeur des États-Unis au Maroc, Dwight L. Bush, et le directeur général de l’OFPPT, Larbi Bencheikh.

Situé à l’Institut spécialisé de technologie appliquée Hay Hassani 1 à Casablanca de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), le Career Center qui vient d'ouvrir ses portes est le premier du genre dans le secteur de la formation professionnelle. La cérémonie d'inauguration a été marquée par la signature d’un mémorandum d’entente entre l’OFPPT et l’USAID pour l’établissement de deux centres de carrières à l’Institut spécialisé de technologie appliquée Hay Hassani 1 à Casablanca et l’Institut spécialisé dans les métiers de l'offshoring et les nouvelles technologies de l'information et de la communication à Tanger.

Fruit d’un partenariat entre l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et le gouvernement marocain, le premier Career Center de la formation professionnelle au Maroc a ouvert ses portes la semaine dernière à l’Institut spécialisé de technologie appliquée Hay Hassani 1 à Casablanca. La cérémonie d’inauguration a été présidée par le ministre de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, l’ambassadeur des États-Unis au Maroc, Dwight L. Bush, et le directeur général de l’OFPPT, Larbi Bencheikh, en présence des responsables des départements formateurs, de la Confédération générale des entreprises du Maroc et des représentants de la région de Casablanca-Settat.

«Ce premier Career Center du réseau OFPPT permettra d’offrir aux jeunes stagiaires et lauréats de l’Office, des formations dans des compétences non techniques, et ce en vue de faciliter leur accès à la vie active... Ici, les jeunes apprendront à mieux se connaître, à explorer le monde du travail en ayant à leur disposition de l’information sur les métiers, les secteurs porteurs, les parcours de carrière, les filières et les établissements de formation», a déclaré Larbi Bencheikh. Même son de cloche auprès du ministre de l’Éducation nationale, Rachid Belmokhtar, qui a souligné l’importance de ce projet qui s’inscrit dans la stratégie nationale de la formation professionnelle à l’horizon 2021. «Le problème de l’adéquation entre formation et emploi est rendu difficile parce que le monde change, les métiers changent, de nouvelles idées se créent. Il faut que les formations s’y adaptent. Mais on aura beau essayer de s’adapter, il sera toujours nécessaire d’avoir un lien entre les étudiants et les employeurs. Le Career Center apporte justement ce lien», a-t-il affirmé.

Pour sa part, l’ambassadeur des États-Unis au Maroc, Dwight L. Bush, a indiqué que «le modèle du Career Center est évolutif et peut être répliqué dans d’autres régions du Maroc». Conçu comme un espace d’échanges entre tous les acteurs du marché du travail (jeunes, entreprises, établissements de formation, agences de recrutement, associations, fédérations d’entreprises), ce programme prévoit d’ouvrir trois autres centres pilotes à Casablanca, Marrakech et Tanger, avec l’objectif de renforcer l’employabilité de 100.000 jeunes à l’horizon 2019.
Pour ce faire, le centre propose plusieurs services, dont notamment un bilan d’orientation, des ateliers de préparation à l’emploi, des formations en soft skills, des informations sur les secteurs économiques porteurs et une mise en relation avec les employeurs à travers des programmes de stages et d’immersion dans l’entreprise. Le but étant d’améliorer l’insertion professionnelle des jeunes en facilitant leur transition de la formation vers l’emploi.
À noter que la cérémonie d'inauguration a été marquée par la signature d’un mémorandum d’entente entre l’OFPPT et l’USAID pour l’établissement de deux centres de carrières à l’Institut spécialisé de technologie appliquée Hay Hassani 1 à Casablanca et l’Institut spécialisé dans les métiers de l'offshoring et les nouvelles technologies de l'information et de la communication à Tanger. 







E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
21 Janvier 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés