Industrie phosphatière

Le Symphos monte en gamme

Lahcen Oudoud,LE MATIN
18 Avril 2017
Industrie-phosphatiere.jpg Symphos 2017 sera axé sur la thématique de la Recherche & Développement.

Le quatrième Symposium international sur l’innovation et la technologie dans l’industrie des phosphates aura lieu du 8 au 10 mai 2017 au Centre des congrès de l’Université Mohammed  VI polytechnique au site minier de Benguérir. Ce rendez-vous biennal des acteurs de l’industrie des phosphates et dérivés devra attirer plus de 1.500 participants.

Le Symposium international sur l’innovation et la technologie dans l’industrie des phosphates (Symphos 2017) prend de l’ampleur. Le rendez-vous biennal des acteurs de l’industrie des phosphates et dérivés revient pour une quatrième édition qui aura lieu du 8 au 10 mai prochain au Centre des congrès de l’Université Mohammed VI polytechnique au site minier de Benguérir. Cet événement «à dominante technologique et scientifique» traitera des thèmes de la Recherche & Développement (R&D) dans le domaine des phosphates et dérivés, l’innovation technique, scientifique et technologique, les nouvelles applications en agriculture, ainsi que dans le domaine du développement durable et des énergies renouvelables.

Pour cette 4e édition, qui s’étale donc sur trois jours, plus de 1.500 participants sont attendus, dont les grands acteurs internationaux du secteur des phosphates, selon le groupe OCP, organisateur de l’évènement. Il s’agit notamment des producteurs, des leaders de l’industrie minière et chimique des phosphates, des bureaux d’études et d’ingénierie spécialisés, des fabricants et fournisseurs d’équipements de technologies et d’additifs pour l’industrie des phosphates et dérivés. Y participeront aussi des concepteurs de nouvelles technologies de nouveaux procédés et de nouveaux produits, des instituts et établissements de R&D, des sociétés savantes, des cabinets de conseil, des associations de l’industrie des phosphates et du secteur agricole, des commerciaux du secteur des phosphates et dérivés, des universitaires et scientifiques.

Symphos 2017 est présenté par les organisateurs comme «une plateforme d’échanges et de partage d’informations et d’idées innovantes» qui permettra, notamment, notent-ils, d’examiner les nouvelles applications, techniques et technologies pouvant améliorer la production, la préservation des ressources et autres, de favoriser et de renforcer la synergie entre les différents laboratoires et centres de recherche dans le domaine des fertilisants et de l’agriculture. Les échanges porteront aussi sur les meilleures pratiques industrielles en mettant l'accent sur le développement durable et la préservation de l'environnement, l’objectif étant d’«envisager l'avenir de l'industrie des phosphates dans le cadre d'une démarche de développement durable et de technologies propres».

Du reste, les participants échangeront autour de l'offre et de la demande actuelle et future des matières premières, des produits intermédiaires et des produits finis du phosphate.
Des rencontres BtoB sont, de fait, programmées lors de ce symposium. Les organisateurs prévoient jusqu'à 30 réunions d'affaires de 30 minutes pour chaque participant. Une plateforme de consultation de la liste des participants et de prise de rendez-vous doit être mise en ligne ce mois-ci.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
22 Avril 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés