Maroc-Espagne

Miriem Bensalah-Chaqroun décorée par le Royaume d’Espagne

Lahcen Oudoud,LE MATIN
10 January 2017 - 17:12
Maroc-Espagne.jpg

Une distinction espagnole de haut niveau pour la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Miriem Bensalah-Chaqroun a été, en effet, décorée de la Croix de Grand Officier de l’Ordre du mérite civil du Royaume d’Espagne «en reconnaissance à son action en faveur de la promotion des relations économiques entre le Maroc et l’Espagne». Cette distinction lui a été remise lundi soir à Rabat par l’ambassadeur d’Espagne au Maroc, Ricardo Diez-Hochleitner, au nom du Roi d’Espagne Felipe VI, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités du monde de la politique, des affaires, de la diplomatie, de l’art et des médias, rapporte la MAP.

Le diplomate espagnol a attribué cette distinction aux efforts de la présidente de la CGEM pour développer davantage les liens commerciaux entre les deux pays et «sa contribution efficace à l’institutionnalisation de la coopération entre les patronats des deux pays». Ces échanges commerciaux ont, en fait, doublé ces cinq dernières années «ce qui a permis à l’Espagne de devenir le premier partenaire commercial du Maroc», a relevé Diez-Hochleitner. Sur la période 2004-2014, ces échanges ont crû d’environ 11% en moyenne annuelle, soit un rythme supérieur à celui des échanges globaux du Maroc (9%), selon une note de la Direction des études et des prévisions financières. La croissance des exportations marocaines à destination de l’Espagne (+11% en moyenne par an) est plus rapide que celle des importations (+10%).

Ces exportations ont connu un rebond de 25% en 2014 pour atteindre un record de 43,9 milliards de DH. S’agissant des investissements directs espagnols au Maroc, ils ont augmenté de 11% en 2014 pour s’établir à 1,4 milliard de DH, après trois années consécutives de baisse. Sur la période 2008-2014, les flux des investissements directs espagnols au Maroc ont été relativement faibles, soit 1,7 milliard de DH en moyenne annuelle, loin en dessous des montants reçus avant la crise (6,7 milliards de DH en moyenne annuelle sur la période 2003-2007).







E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
21 Janvier 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés