Gestion des ressources humaines

Ne faites pas l'économie d'une stratégie des emplois et des compétences !

,LE MATIN
14 Mars 2017
Gestion-des-ressources-humaines.jpg La GPEC revêt un intérêt majeur et repose avant tout sur la nécessité d’anticiper et de se préparer aux mutations de la structure.

La nécessité de faire évoluer l’organisation et les acteurs de l’entreprise, de gérer des crises qui pourraient être fatales à l’entreprise, d’organiser une concordance entre les besoins futurs de la structure et ses ressources humaines sont autant de données qui ont conduit les entreprises à prendre conscience de l'importance de la gestion prévisionnelle des emplois, des compétences (GPEC) et des qualifications. Dans un contexte en forte mutation et à évolution technologique rapide, les conditions de réussites de cette plateforme GPEC doivent être réunies autour d’un bon diagnostic de départ afin de sécuriser les parcours professionnels de chacun et de chacune. Le point avec Saïd Rezeg, consultant en évolution professionnelle et emploi.

Éco-Conseil : Quel est l'intérêt d’une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences pour les entreprises ?
Saïd Rezeg : Essayons dans un premier temps de donner une définition de la GPEC tirée de nombreux travaux autour de la RH : la gestion prévisionnelle des emplois, des compétences et des qualifications est une conduite d’anticipation visant à faire évoluer les schémas avec leurs acteurs, de façon à organiser une concordance entre les besoins futurs d’une structure et ses ressources humaines. L’anticipation est la clé de la démarche. Il est clair pour l’entreprise que la GPEC revêt un intérêt majeur et repose avant tout sur la nécessité d’anticiper et de se préparer aux mutations de la structure. C’est une conduite mise en œuvre afin de faire évoluer l’organisation et les acteurs de l’entreprise. La GPEC permet de donner un horizon et un cap à l’entreprise.
Elle permet aussi de recentrer les
services RH dans une stratégie de sécurisation professionnelle pour les salariés. L’entreprise doit se projeter dans l’avenir en termes de marché, elle doit aussi le faire pour sa structure interne, donc anticiper et se préparer aux changements. Anticiper c’est aussi mieux gérer des crises qui pourraient être fatales à l’entreprise.

Quelle démarche adopter pour mettre en palce une GPEC ?
Les maitres mots de la démarche à adopter pour mettre en place une GPEC digne de ce nom sont «adhésion» et «sens de la démarche». Les salariés – car ce sont eux qui sont concernés – doivent être la partie prenante et exclusive du dispositif. Les conditions de réussite de cette plateforme GPEC doivent être réunies autour d’un bon diagnostic de départ afin de sécuriser les parcours professionnels de chacun et de chacune (analyse des postes et des compétences). Il est nécessaire de s’inscrire dans une démarche où chaque salarié doit trouver sa place et où les représentants du personnel de l’entreprise puissent apporter une plus-value à cette démarche innovante qu’est la GPEC.

Que conseillez-vous aux PME en particulier ?
Afin de faciliter le passage à une GPEC sans encombre majeur, il est nécessaire d'établir un plan stratégique à travers un diagnostic interne pour déceler les forces et les axes d’amélioration de la structure. Cela suppose d’identifier les impacts sur les effectifs, la démographie de la société, les emplois et leurs mutations, les compétences et, bien sûr, le plan organisationnel du travail de la structure.



GPEC, quelle valeur ajoutée ?

Réussir la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences nécessite un diagnostic complet des métiers. Pour ce faire, il faut mettre en place des outils comme les référentiels métiers, les fiches de poste, les plans de formation, etc. Plusieurs facteurs concourent au succès de cette démarche. Citons à titre d’exemple, l’implication de toutes les parties prenantes de l’entreprise, la mise en place d’une stratégie de communication efficace au sein de l'entreprise et d’un processus global d’accompagnement. Sans oublier de valoriser le capital humain : facteur clé pour une conduite du progrès réussie.

E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
24 Juillet 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés