Marché du travail

Rekrute.com analyse les tendances RH de 2016

Hafsa Sakhi,LE MATIN
09 Avril 2017

L’étude réalisée sur la base des offres d’emploi postées sur le site fait ressortir une légère amélioration de la situation du marché marocain en 2016. En effet, le nombre de postes ouverts a atteint 83.553, soit une augmentation de 4% par rapport à 2015.

Se basant sur les offres d’emploi postées sur le site ReKrute.com, le portail de l’emploi au Maroc dévoile ses «Tendances RH» pour l’année 2016. Cette nouvelle étude basée sur des indicateurs tels que les formations, les fonctions et les niveaux d’expérience les plus populaires, ainsi que sur les secteurs qui recrutent le plus pour dresser un portrait des tendances, dégage les tendances pour deux catégories de formations, à savoir les profils Bac+3 et moins et les profils Bac+4 et plus.

«Nous avons remarqué une légère amélioration de la situation du marché du travail marocain en 2016. En effet, l’analyse des caractéristiques des offres d’emploi diffusées par les clients en 2016 fait ressortir 83.553 postes ouverts, soit une augmentation de 4% par rapport à 2015», lit-on dans l’étude.
En outre, le marché de l’emploi au Maroc ne cesse de se dynamiser et de changer à tel point que la tendance peut s’inverser rapidement et les postes fortement convoités peuvent se retrouver en fin de liste à peine quelques mois après.

Ainsi, dans le cadre des fonctions les plus demandées pour les Bac+4 et plus, alors que les métiers de la banque recrutaient à raison de 21% en 2015, le taux a baissé à 4% en 2016, soit une baisse de 17%.
Même constat pour le secteur de l’énergie qui ne recrute plus comme avant (1% en 2016 contre 9% en 2015).
En revanche, la fonction informatique reste la plus demandée. La demande s’est accrue entre 2015 et 2016 de 7% passant de 28% en 2015 à 35% en 2016. Les commerciaux ont eux aussi toujours la côte et enregistrent une croissance soutenue de 6% entre 2015 et 2016. Mais la différence la plus remarquable est l’augmentation enregistrée au secteur de l’assurance qui a fait un bond en 2016. Quelque 38% des postes ouverts contre seulement 3% en 2015. Une hausse 15% due, selon l’enquête de Rekrute.com, à la forte externalisation du métier au Maroc observée cette année.

On note également une augmentation de 10% dans les métiers du call center. Ces derniers font donc toujours partie des fonctions les plus demandées, même si, en tant que secteur, ils ne recrutent plus comme avant. Les postes du secteur des calls center ont ainsi baissé de 4%, passant de 9% en 2015 à 5% en 2016.
En outre, force est de constater que les profils Bac+4 et plus les plus prisés sont les juniors (moins d’1 an d’expérience, à raison de 34% en 2016 contre seulement 2% en 2015, suivis par les profils ayant une expérience de 3 à 5 ans (26% en 2016 contre 31% en 2015), viennent ensuite les profils ayant entre 1 et 3 ans d’expérience (17% en 2016 contre 42% en 2015), ex æquo avec les 5-10 ans (17% en 2016 contre 18% en 2015).

Du côté des Bac+3 et moins, l’enquête «Tendances RH» indique qu’en 2015 et 2016, les profils les plus demandés sont les débutants (profils n’ayant aucune expérience professionnelle), et ce malgré une légère baisse (51% en 2016 contre 65% en 2015), suivis par les juniors (de 1 à 3 ans d’expérience) avec une légère hausse du taux de recrutement de 27% contre 21% en 2015. Viennent ensuite les profils ayant 3 à 5 ans d’expérience (12% en 2016 contre seulement 1% en 2015) et enfin les moins de 1 an d’expérience (9% en 2016 et 11% en 2015).

S’agissant des fonctions les plus demandées pour les Bac+3 et moins, les métiers du Call center sont en tête malgré une chute de 19% entre 2015 et 2016 (57% en 2016 et 76% en 2015).
L’étude souligne aussi une augmentation de 9% sur la demande des commerciaux (14% en 2016 contre 5% en 2015), une légère augmentation de 3% sur les métiers de l’assurance et un bond pour les fonctions liées à la production qui sont passées de 0% en 2015 à 9% en 2016.

Par ailleurs, le secteur des Call Center est celui qui a le plus recruté en 2016 et en 2015 (71% et 82% respectivement), même si les offres ont toutefois baissé de 3%. Un nouveau secteur émergent s’ajoute à la liste, il s’agit de l’automobile. En 2016, on à enregistré +8% des postes, contre 0% en 2015.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
17 Aout 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés