Marrakech

Séminaire international sur le travail décent et l’économie informelle au Maroc

,LE MATIN
21 Avril 2017

Marrakech abrite les 21 et 22 avril, un séminaire international sur «Le travail décent et l’économie informelle au
Maroc». Cette rencontre rentre dans le cadre du projet de coopération élaboré entre, d'une part, les organisations professionnelles danoises DI et LTF/LO et, d'autre part, leurs homologues marocaines
la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et les quatre centrales syndicales les plus représentatives (UMT, UGTM, CDT et UNTM), indique un communiqué des organisateurs. Cette rencontre
vient à la suite des travaux, enquêtes et séminaires que les partenaires nationaux ont réalisés séparément et en commun au cours de l'année écoulée. Elle porte sur la relation sensible entre la compétitivité économique et le travail décent qui figure désormais parmi les Objectifs du développement durable pour la période 2015-2030.

Selon les organisateurs, la CGEM s'inquiète du préjudice croissant qu'engendrent pour les entreprises les activités informelles, en particulier celles qui se déroulent en fraude à la loi et au noir. Les organisations syndicales partagent ces mêmes préoccupations qu'elles rapportent à l'objectif général de travail décent et aspirent à l'inscrire dans une approche partagée visant la transition de l’économie informelle vers l’économie
formelle comme le préconise la recommandation 204 de l’Organisation internationale du travail (OIT), adoptée en 2016. 

Les travaux du séminaire porteront sur le diagnostic à la lumière des enquêtes récentes, les politiques publiques en cours et les perspectives d'amélioration et les expériences internationales significatives.
Le programme de la première journée comprend une plénière et deux ateliers portant respectivement sur l'extension de la protection sociale et les la convergence des politiques publiques. Celui du samedi
est axé sur les bonnes pratiques internationales et les voies à suivre. Les séances seront animées par les invités, experts et chercheurs nationaux et internationaux provenant notamment de l'OIT, l'Inde, la France, la Tunisie, le Sénégal, la Jordanie, l'Égypte et le Rwanda.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
15 Aout 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés