Salon Halieutis

Signature de plusieurs conventions de coopération entre institutions marocaines et étrangères

,LE MATIN
16 Février 2017
Salon-Halieutis.jpg

Plusieurs conventions de partenariat portant sur la promotion et le développement de l’aquaculture, la coopération internationale et nationale en matière d’infrastructures, d’hygiène et de sécurité alimentaire ont été signées, mercredi à Agadir, en marge de l’ouverture de la quatrième édition du Salon international Halieutis.

Il s'agit d'une plateforme d’affaires et de coopération qui s’inscrit dans la vision et le plan à long terme de «Halieutis» visant à faire de l’industrie de la pêche et de l’aquaculture un des secteurs phares de l’économie marocaine. Ces conventions ont été signées en présence notamment du ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, du commissaire européen à l’Environnement, aux affaires maritimes et à la pêche, Karmenu Vella, du ministre ivoirien des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani, ainsi que de plusieurs autres personnalités étrangères. Au termes des trois conventions, l’Office national des pêches (ONP) renforce sa coopération avec nombre d’institutions et ports français.

L’ONP, la ville de Boulogne-sur-Mer et la communauté d’agglomération du Boulonnais ont signé, à cette occasion, un protocole de coopération qui a pour but l’échange d’expériences en matière de commercialisation des produits de la pêche, de formation et de recherche et développement ainsi que dans le domaine de la coopération territoriale, nationale et européenne.
Par ailleurs, l’Office national des pêches et le port de pêche de Lorient Keroman ont lancé leur plan d’action commun portant sur la période 2017-2018, lequel s’inscrit dans le cadre d’un protocole de coopération signé en 2015 par les deux parties, avec l’ambition affichée de moderniser la filière pêche et améliorer les infrastructures de commercialisation des produits de la pêche. Par la même occasion, l’ONP et France Agrimer ont procédé à la signature du troisième plan d’action biannuel (2017-2018).

Plusieurs axes de coopération seront ainsi développés par les deux partenaires, à savoir le tri sélectif et la valorisation des déchets, la classification normalisée des espèces, et benchmark avec les organisations professionnelles françaises et du système de cautionnement des achats au niveau des halles. En marge de cette quatrième édition du salon Halieutis, le directeur général de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires, Ahmed Bentouhami, et le directeur général de l’Office mauritanien d'inspection sanitaire des produits de la pêche et de l'aquaculture, Aly ould Yahya Dartige, ont signé un protocole de coopération qui renforce le partenariat entamé en 2015. Ce protocole de coopération marque une étape supplémentaire dans l’approfondissement des relations entre les deux institutions dans les domaines du contrôle et du suivi sanitaire des produits de la pêche et de l’aquaculture. L’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) et ses partenaires ont lancé, par la même occasion, plusieurs chantiers structurants en vue d’accélérer le développement du secteur aquacole marocain. Signée avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la première convention porte sur la conception d’une stratégie de développement du secteur.

otée par l’Organisation onusienne d’une enveloppe de plus de 2 millions de dirhams, cette nouvelle stratégie complètera l’étude préliminaire de l’ANDA qui a permis d’évaluer le potentiel du Maroc en matière d’aquaculture. L’ANDA a également signé une convention avec le Conseil régional de Souss-Massa qui a pour objectifs le montage d’opérations de levée de fonds au profit des projets d’aquaculture de la région, la communication, la sensibilisation et l’accompagnement des investisseurs dans la mise en place de projets aquacoles, et la réalisation, le financement et l’accompagnement technique de projets à caractère aquacole. La troisième convention a été signée avec l’Agence pour la promotion et le développement des provinces du Nord (APDN) avec pour objet la construction et l’équipement de la première station de purification de coquillages de la côte méditerranéenne du Royaume. Ce projet dont la réalisation mobilisera un montant de 1,5 million de dirhams bénéficiera à la coopérative des pêcheurs Cala Iris dans la province d’Al Hoceïma.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
15 Juin 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés