S.A.R. la Princesse Lalla Salma

Souffrir d’un cancer n’est plus une fatalité

,LE MATIN
15 Mars 2017
la-Princesse-Lalla-Salma-b.jpg

Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma - Prévention et traitement des cancers, entend banaliser le dépistage et rassurer en montrant que des solutions concrètes de prise en charge et d’accès aux traitements existent. Ainsi, la réduction du retard dans la prise de décision d’aller consulter et d’accéder aux soins en dépassant les freins existants constitue un enjeu majeur pour garantir des diagnostics précoces et des guérisons. Créée à l’initiative de son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma, la Fondation Lalla Salma de lutte contre le cancer œuvre à améliorer la prise en charge des patients, à encourager les actions de prévention et à faire de la lutte contre le cancer une priorité de santé publique au Maroc. La Fondation Lalla Salma s’engage également dans le domaine de la recherche scientifique, multipliant les partenariats au Maroc et à l’international. Depuis sa création en 2005, la Fondation Lalla Salma de lutte contre le cancer œuvre, avec l’ensemble de ses partenaires, à faire de la lutte contre le cancer une priorité de santé publique au Maroc et dans la région.

La Fondation Lalla Salma s’est tracée pour objectif de mettre en place un dispositif national de lutte contre le cancer qui bénéficie des meilleures pratiques dans le domaine, en mettant en œuvre une stratégie adaptée aux spécificités du pays. Une démarche innovante et participative. La Fondation Lalla Salma de lutte contre le Cancer a adopté une démarche participative et multidimensionnelle pour cerner la problématique du cancer. Reconnue d’utilité publique, elle ne se substitue en effet à aucun intervenant, public, privé ou associatif. Elle œuvre, aux côtés de tous ses partenaires, à la mise en place d’un dispositif national de lutte contre le cancer, s’inspirant pour cela des meilleures pratiques dans le domaine.La récente campagne de sensibilisation au dépistage du cancer du sein, initiée du 22 novembre au 16 décembre 2016 par la Fondation Lalla Salma Prévention et traitement des cancers, en collaboration avec le ministère de la Santé, la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale et l’entreprise Roche, a atteint son objectif : 958.621 femmes âgées de 40 à 69 ans ont réalisé le dépistage dans les structures publiques. C’est une progression exceptionnelle du taux de participation au dépistage, en comparaison avec la campagne 2015 qui avait mobilisé 500.000 femmes, en partie expliquée par l’intégration d’une nouvelle tranche d’âge (femmes de 40 à 44 ans) à la population ciblée par le programme. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
22 Avril 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés