Sur Très Hautes Instructions Royales

Une délégation marocaine examine à Madagascar l’état d’avancement des accords conclus lors de la visite Royale dans ce pays

,LE MATIN
16 Juillet 2017
Une-délégation-marocaine-examine-à-Madagascar--b.jpg

Une délégation marocaine restreinte, conduite par la secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mounia Boucetta, a effectué une visite de travail à Madagascar, où elle a tenu une série de réunions de travail avec les hauts responsables de ce pays, dans le cadre du suivi des accords de partenariat conclus lors de la visite royale dans ce pays en novembre 2016. Lors de cette visite, qui intervient sur Très Hautes Instructions royales, Mme Boucetta a ainsi eu des entretiens avec la ministre malgache des Affaires étrangères, Beatrice Atallah. Cette rencontre a été l’occasion de faire le point sur la mise en œuvre des accords conclus lors de la visite royale et sur les moyens de renforcer davantage les relations de coopération entre Rabat et Antananarivo dans tous les domaines. Mme Atallah a saisi l’occasion pour annoncer la mise en place d’un comité de suivi pour accompagner la mise en œuvre des accords et des conventions de partenariat signés entre les deux pays. Ce comité, qui regroupera les secrétaires généraux des départements malgaches concernés, travaillera en coordination avec l’ambassade du Maroc à Madagascar pour assurer la mise en œuvre des projets et des accords conclus dans les meilleures conditions. Mme Boucetta a également tenu des discussions avec plusieurs autres responsables malgaches, dont le ministre des Finances et du budget, Gervais Rakotoarimanana, et le ministre du Transport et de la météorologie, Ramarcel Benjamina. Elle s’est aussi entretenue avec le ministre auprès de la présidence chargé des Projets présidentiels, de l’aménagement du territoire et de l’équipement, Narson Rafidimanana, et le ministre auprès de la présidence chargé de l’Agriculture et de l’élevage, Rivo Rakotavao.

Lors de ces entretiens, l’accent a été mis sur l’importance des accords et des conventions de coopération signés entre le Maroc et Madagascar. Les responsables malgaches ont saisi l’occasion pour saluer la visite de la délégation marocaine, une visite qui témoigne, selon eux, de la détermination du Maroc à rehausser les relations de coopération bilatérale au niveau souhaité par les dirigeants des deux pays. Ils ont tenu à saluer la nouvelle dynamique imprimée à ces relations à la faveur de la visite effectuée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Madagascar. Par ailleurs, Mme Boucetta a saisi l’occasion de son séjour à Madagascar pour faire le déplacement à Antsirabé, où elle s’est enquise de l’état d’avancement des projets lancés dans cette ville. Les autorités et les élus locaux de ce chef-lieu de la région Vakinankaratra ont assuré la responsable marocaine de l’intérêt particulier que la ville accorde aux projets lancés lors de la visite royale. Ils ont également fait part de leur volonté de tout mettre en œuvre pour garantir la réalisation de ces projets dans les meilleurs délais. Rappelons que le Royaume du Maroc et la République de Madagascar ont signé, lors de la visite royale dans ce pays, plusieurs accords, dont 12 Accords intergouvernementaux, notamment dans les domaines politiques, de l’agriculture, de la pêche maritime, de l’énergie, de la logistique, de la fiscalité, de l’environnement, de l’eau, des mines, de la formation, du tourisme et de la fonction publique. 

Béatrice Atallah : «La visite de S.M. le Roi Mohammed VI à Madagascar, l’apothéose des relations d’amitié entre les deux pays»

La visite effectuée par Sa Majesté Mohammed VI à Madagascar en novembre 2016 a constitué l’apothéose des relations d’amitié entre les deux pays, a déclaré à la MAP la ministre malgache des Affaires étrangères, Béatrice Atallah. «La coopération bilatérale entre Madagascar et le Royaume du Maroc a toujours été plus qu’excellente et peut même être qualifiée d’incontestable référence», a dit Mme Atallah à l’occasion d’une visite de travail effectuée à Madagascar par une délégation marocaine restreinte, conduite par la secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mounia Boucetta, dans le cadre du suivi des accords de partenariat conclus lors de la visite royale dans ce pays.

La chef de la diplomatie malgache a souligné, dans ce contexte, que la visite effectuée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Madagascar «constitue l’apothéose de ces relations d’amitié». Pour Mme Atallah, la signature de nombreux accords de coopération lors de cette visite royale démontre la volonté des deux pays que les projets retenus aient un impact direct sur la vie quotidienne des populations, qui doivent être les premières bénéficiaires de la redynamisation des relations bilatérales.

Revenant sur la visite de la délégation marocaine à Madagascar, Mme Atallah a indiqué cette visite témoigne de l’importance que le Maroc attache à la concrétisation des projets et accords signés lors de la visite royale. La partie malgache, de son côté, mobilisera toutes les ressources nécessaires afin que les projets et accords en question soient mis en œuvre et se concrétisent pour le bénéfice de la population malagasy, a-t-elle souligné.

Abordant l’avenir de la coopération entre les deux pays, la responsable a relevé que tous les domaines compris dans les projets et accords conclus entre les deux pays sont importants pour le développement de son pays. «Il y a néanmoins certains domaines qu’il faut prioriser par rapport à d’autres parce qu’ils sont stratégiques pour l’économie malgache, domaines où le Maroc dispose d'expériences avancées dont pourrait profiter Madagascar», a-t-elle dit, citant à titre d’exemple les énergies renouvelables, l’agriculture, l’agro-industrie et le tourisme.

S’agissant du retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA), scellé lors du sommet africain tenu en janvier dernier à Addis-Abeba, Mme Atallah a souligné que ce retour renforce l’unité au sein du continent africain. Elle a tenu à mettre en avant, dans ce contexte, l’importance du discours prononcé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI lors de ce sommet. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a souligné devant le sommet qu’en réintégrant l’organisation panafricaine, le Maroc a choisi «la voie de la solidarité, de la paix et de l’union», a-t-elle rappelé, notant que «cela veut tout dire». «Nous saluons la décision prise par le Maroc», a encore dit la responsable, ajoutant : «Nous insistons sur le fait que l’Afrique doit œuvrer dans le but de l’unité de notre organisation et promouvoir les intérêts de notre continent». Et d’ajouter qu’en termes de développement et d’intégration, l’Afrique a besoin de tous ses fils pour se développer de manière harmonieuse. «En ce sens, nous ne pouvons que nous réjouir de la contribution du Royaume du Maroc, au-delà des actions bilatérales qui ne sont plus à démontrer, à la mise en œuvre de l’Agenda 2063 de notre continent visant à construire une Afrique intégrée, économiquement et politiquement prospère et en paix», a conclu Mme Atallah. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
15 Juillet 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés