Plus de 25 représentants du secteur privé de plus de 10 pays, ainsi que les responsables de la coopération des délégations de l’UE dans la région MENA-Méditerranée, ont participé au séminaire organisé par l’Union pour la Méditerranée (UpM) et la Commission Européenne, le 14 novembre à Barcelone. L’objectif de cette réunion de travail était de discuter les principaux défis du développement du secteur privé dans la région, ainsi que d’identifier des initiatives conjointes et des projets innovants potentiels pour faciliter la croissance du secteur privé.

En effet, le Secrétariat de l’Union travaille actuellement sur une stratégie de renforcement des relations avec le secteur privé et de promotion d'un développement et d'une intégration inclusifs dans la région euro-méditerranéenne. Ainsi, durant le séminaire qui a mis l’accent sur la création d’emplois, les participants ont discuté d’exemples spécifiques sur la manière dont la croissance du secteur privé peut réduire le chômage et les méthodes de diffusion des exemples de réussite.

«L’investissement dans les pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée est particulièrement préoccupant, car le chômage des jeunes y a atteint près de 30%. Les PME sont essentielles pour créer des opportunités dans la région. Elles contribuent à près de 35% des PIB nationaux tout en générant 80% des emplois», a déclaré le Premier Secrétaire général adjoint de l’UpM au développement des entreprises, Claudio Cortese, qui a insisté sur le rôle crucial à jouer, par le secteur privé, pour renforcer la prospérité et l’intégration de la région méditerranéenne.

Dans ce cadre, promouvoir la création d’emplois et contribuer au développement du secteur privé dans la région euro-méditerranéenne sont des priorités pour l’Union pour la Méditerranée et la Commission européenne, qui considèrent donc le secteur privé comme un partenaire essentiel pour favoriser les opportunités d’investissement et le commerce, ainsi que le transfert de technologie et de connaissances.