Le secteur TIC marocain vient de se doter d’une charte d’éthique. Ils étaient tous réunis, le 22 juillet dernier à Casablanca, en présence de Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie numérique, à l’occasion de la signature officielle du nouveau cadre déontologique des professionnels opérant dans les systèmes d'information.

La nouvelle charte d’éthique se compose de 20 règles articulées autour de quatre principes clés, à savoir : Protéger la société, les biens communs et l’infrastructure ; Agir de manière honorable, honnête, juste, responsable et conformément aux lois ; Fournir un service de qualité et professionnel ; Contribuer à la valorisation de la profession.

Ce projet de charte d’éthique qui a été initié au départ par Maroc Numeric Cluster (MNC), a obtenu la contribution des acteurs majeurs du secteur (Entreprises, Associations, Universitaires et Fédérations), notamment l’APEBI ((Fédération Marocaine des Technologies de l'Information, des Télécommunications et de l'Offshoring) et l’AUSIM (Association des Utilisateurs des Systèmes d'Information au Maroc).

«Cette initiative témoigne de la volonté des professionnels marocains opérant dans les métiers des systèmes d’information d’affirmer leurs valeurs communes. Il s’agit pour les prestataires de promouvoir un cadre de travail harmonieux qui valorise le respect, le professionnalisme et la loyauté. Et, pour les clients d’avoir des gages sur la qualité des prestations offertes», indique un communiqué de Maroc Numeric Cluster.