L’Université Al Akhawayn ouvre le premier centre dédié à la promotion de l’éthique des affaires «The Centre for Business Ethics (CBE)», un projet financé par le groupe allemand Siemens dans le cadre de la Siemens Integrity Initiative (SII). Objectif : renforcer l'intégrité dans l'environnement de l'entreprise marocaine et orienter les comportements vers plus de «moralité» dans différents secteurs, à savoir l’énergie, la santé, l’industrie et les infrastructures.

Le CBE constituera donc, selon un communiqué de l’université, un acteur majeur dans la lutte contre la corruption à travers la formation des professionnels, des étudiants et des éducateurs ainsi que la conduite de projets de recherche.

«Des ateliers sur les bonnes pratiques de gouvernance, des séminaires ainsi que des formations au profit des auditeurs seront organisés afin de mener un véritable travail de sensibilisation aux risques de ce fléau», indique la même source. 

Al Akhawayn veut faire de ce CBE un modèle qui pourrait être reproduit dans d'autres universités marocaines et d'autres pays de la région souffrant de ce phénomène.

«Nous croyons que la corruption et la fraude peuvent être réduites grâce à l'éducation, la formation et la recherche. Notre université est une institution qui valorise l'intégrité et constitue un exemple de transparence», a souligné à cette occasion, Driss Ouaouicha, Président de l'Université.