Économie

Mobilité durable

Le Maroc à la recherche d'une offre intégrée

author MAP, LE MATIN

La ministre déléguée chargée de l’Environnement, Hakima El Haite en compagnie du ministre de l’Environnement du Togo, André Johnson sur le stand Advancity. El Haité a souligné l'importance de se doter de moyens de transport moins polluants. Ph : adva

Le Maroc est à la recherche d'une offre intégrée pour promouvoir la mobilité durable, a affirmé, jeudi à Paris, la ministre déléguée chargée de l'Environnement, Hakima El Haité, invitant le secteur privé à s'investir davantage dans ce domaine.

X

Le 20 juillet 2018, la 3ème édition du Morocco Today Forum (MTF)

Inscrivez-vous pour suivre cet événement en LIVE !

«Au niveau de l'offre, on n'a pas encore trouvé une solution intégrée pour promouvoir le véhicule électrique», a expliqué la ministre qui intervenait lors d'un débat sur la mobilité durable organisé au pavillon marocain dans le cadre de la Conférence des Nations unies sur le climat (COP 21).

Elle a, à cet égard, insisté sur le rôle de la technologie pour développer des véhicules électriques avec des capacités d'autonomie plus importantes, mettant l'accent sur le rôle que peut jouer le secteur privé pour apporter des solutions dans ce domaine. 

Hakima El Haité a dans sens plaidé pour une voiture électrique avec une autonomie de plus de 100 km et qui peut être rechargée en un temps réduit, estimant que cette technologie permettra d'aller vers «un monde différent où on peut bouger différemment» avec des moyens moins polluants. 

La ministre déléguée chargée de l'Environnement a, aussi, appelé à la mise en place d'un parc au niveau national pour recharger ces véhicules, outre la formation des ingénieurs et techniciens à ce genre de véhicules.

La ministre a, par ailleurs, rappelé que le Maroc, qui a constitutionnalisé le développement durable, a mis en place une stratégie de développement durable qui intègre tous les secteurs économiques.

Elle a, aussi, rappelé que le gouvernement a mis en place une prime à la casse pour limiter la pollution due à l'utilisation des moyens de transport polluants.

Les autres intervenants ont mis l'accent sur la nécessité de développer la recherche et la technologie dans ce domaine, soulignant l'importance de se doter de moyens de transport moins polluants. 

Ils ont aussi indiqué que le Maroc dispose d'un grand potentiel en matière d'énergies renouvelables à même de contribuer au développement de la mobilité durable dans le Royaume.  

Services

S'inscrire à la Newsletter