Après de long mois de polémique au sein du parti de la Justice et du Développement (PJD), la voie semble désormais ouverte pour l’actuel secrétaire général, Abdelilah Benkirane pour briguer un troisième mandat à la tête de la plus grande formation politique du Maroc. En effet, réunie hier à Rabat, la commission des règlements et des procédures a voté en faveur de l’amendement de l’article 16 des statuts du parti de la lampe.

Limitant le nombre des mandats du secrétaire général à deux seulement, cet article était le seul qui pouvait priver l’ancien chef de gouvernement de tenter ses chances pour obtenir un nouveau mandat. Selon des sources proches du parti, 22 membres de ladite commission ont voté en faveur de l’amendement au moment où 10 seulement s’y sont opposés.