Initiée en coordination avec le Centre régional de transfusion sanguine (CRTS) d'Oujda, l'opération, qui coïncide avec la Journée nationale du don de sang, s'assigne pour objectif de renflouer les réserves de sang au niveau de la capitale de l'Oriental et d'encourager les donneurs potentiels à se rendre à tout moment au service de collecte de sang.

Le don de sang est un acte humain auquel tout un chacun doit adhérer pour sauver des vies, a indiqué à la MAP la directrice du CRTS, Zina Sidki, notant que l'opération a connu une forte participation des citoyens, notamment les jeunes.

«A travers cette opération nous voulons faire valoir les principes de solidarité et d'altruisme et de promouvoir une culture de don de sang à même de développer chez les gens le sens de responsabilité et d'entraide», a-t-elle ajouté.

Les réserves actuelles enregistrent une baisse notable et ne peuvent répondre qu'aux besoins des malades pendant seulement 4 ou 5 jours, a-t-elle averti, appelant les citoyens à adhérer massivement à l'opération de don de sang.

«Nous disposons du matériel médical nécessaire pour assurer la transfusion sanguine», a assuré Zina Sidki, faisant observer toutefois que le Centre fait face à une pénurie au niveau des ressources humaines, notamment les médecins.

Le Maroc dont la demande en sang est supérieure à l’offre et où les services de transfusion sanguine sont confrontés au besoin de collecte suffisante de sang tout en respectant les critères de qualité et de sécurité, célèbre le 05 décembre de chaque année la Journée nationale du don de sang, pour encourager cette culture, sensibiliser à l’importance de cet acte, s’arrêter sur les défis et faire le bilan pour limiter le déficit des stocks de produits sanguins.