Du 12 au 14 octobre

Marrakech abritera le 1er Congrès international d’arbitrage

,MAP, LE MATIN
05 Septembre 2017
Arbitrage_Congres_Marrakech.jpg Le Congrès de Marrakech cherche à véhiculer la culture du recours à l’arbitrage international, et le renforcement de son rôle en tant que système à même de trancher dans les litiges commerciaux et d’investissement. Ph : DR

Sous le thème «L’arbitrage international dans les contrats d'investissement et du commerce international», la ville ocre s’apprête à abriter le Congrès international d’arbitrage, dans sa première version.

La 1ère édition du Congrès international d’arbitrage aura lieu du 12 au 14 octobre à Marrakech, sous le thème «L’arbitrage international dans les contrats d'investissement et du commerce international», avec la participation de plusieurs juges, d’avocats et experts en matière d’arbitrage international marocains et étrangers.

Organisé par la Cour internationale de médiation et d’arbitrage (CIMEDA) pour le règlement des litiges commerciaux, en partenariat avec l'Amicale Hassania des magistrats et l’Union des avocats arabes (UAA), ce congrès revêt une grande importance en raison de l'importance de la thématique d’arbitrage international à la lumière de la mondialisation économique, qui demeure un système judiciaire mondial, selon un communiqué du comité d’organisation.

Cette conférence vise, en principe, à diffuser la culture de règlement des litiges internationaux, renforcer le rôle d'arbitrage en tant qu’un système autonome pour résoudre les conflits commerciaux et d'investissement et à contribuer à la qualification d’une nouvelle génération d'arbitres internationaux capables de régler les litiges par le biais d’arbitrage institutionnel, ajoute la même source.

Au programme de cette rencontre figure l’organisation d’une session de formation traitant plusieurs thèmes ayant trait, notamment aux «fondamentaux généraux d'arbitrage international dans les contrats d'investissement», «l'importance de la formulation artistique dans la conclusion des contrats d'investissement et la libéralisation des dispositions internationales d’arbitrage» et «l’importance d’arbitrage institutionnel dans les litiges relatifs à l’investissement».

Cette conférence sera marquée par la signature de plusieurs accords de partenariat et de coopération, ainsi que par la signature d’un accord de création de l'Union africaine des institutions d'arbitrage international avec la création à Rabat du siège de son secrétariat permanent, en tant qu’une initiative, la première de son genre au niveau du continent africain, qui veille à unifier les efforts des institutions internationales africaines dans le développement du mécanisme du travail institutionnel en matière d'arbitrage africain et démontrer que l’Afrique en tant qu’un lieu sûr d'arbitrage et de règlement des litiges relatifs aux investissements internationaux et africains. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
22 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés