Le choix du thème de cette édition intervient conformément à la convention signée avec le ministère de l'Artisanat et de l'Economie sociale et solidaire et adoptée lors de la session d'octobre dernier, a déclaré à la MAP, Majda Benarbia, vice-présidente du Conseil de la région en marge de la session ordinaire du Conseil, tenu lundi à Taza.

Au programme de cette manifestation figure notamment un colloque sur l'économie sociale et solidaire et le développement régional, deux thèmes qui s'inscrivent dans le cadre des prérogatives de la région, a-t-elle précisé.

Majda Benarbia a ajouté que cette foire, initiée en partenariat avec le réseau associatif pour le développement participatif en partenariat avec le ministère de l'Artisanat et de l'Economie sociale et solidaire comprend trois pôles, dont le premier concerne les coopératives agricoles, d'artisanat et de services, ainsi que les associations actives dans le domaine de l'économie sociale et solidaire.

Quant au «pôle institutionnel», il devra réunir 32 organismes opérant dans le domaine, notamment le ministère de tutelle, les directions régionales de l'Agriculture, de l'Artisanat, de l'Industrie et du Commerce et du Tourisme, ainsi que les Chambres professionnelles, les assemblées provinciales, l'Agence de développement agricole et l'Entraide nationale.

Concernant le «pôle international», il devra accueillir un pays africain dans le cadre de la coopération sud-sud et la région française Val de Loire en application à une convention de partenariat signée entre les deux parties pour le renforcement de la coopération dans le domaine l'économie sociale et solidaire, notamment le volet ayant trait aux plantes médicinales et aromatiques.

Cette manifestation vise à créer de véritables opportunités de commercialisation des produits et à engager une réflexion et un débat avec l'objectif d'élaborer un plan régional pour développer ce secteur.