Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui effectue une visite d’amitié et de travail aux Émirats arabes unis, accompagné de S.A. le Prince Moulay Ismaïl, a pris part, mercredi, sur l’Ile Saadiyat au large de la ville d’Abou Dhabi, à la cérémonie d’ouverture du Musée du «Louvre Abou Dhabi», aux côtés de S.A. Cheikh Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane, Prince Héritier d'Abou Dhabi, Commandant suprême adjoint des Forces armées de l'État des Émirats arabes unis, et de S.A. Cheikh Mohamed Ben Rached Al Maktoum, vice-président de l’État des Émirats arabes unis, Président du Conseil des ministres, Gouverneur de Dubaï.

La cérémonie d’ouverture a été également marquée par la présence de Sa Majesté le Roi Hamad Ben Issa Al Khalifa, Souverain de Bahreïn, du Président de la République française, M. Emmanuel Macron et de son épouse Brigitte Macron, du Président de la République islamique d’Afghanistan, M. Mohammad Ashraf Ghani, ainsi que de hauts représentants de plusieurs pays du Golfe.

À cette occasion, S.M. le Roi a offert des présents au Louvre d’Abou Dhabi – des œuvres d'art historiques qui datent du 19e siècle, notamment un manuscrit du Saint Coran, un fusil (Mokahla), un sabre et une paire de vantaux de porte en bois de cèdre provenant de Fès.
Au début de cette cérémonie, S.A. Cheikh Mohamed Ben Rached Al Maktoum a prononcé une allocution dans laquelle il a souligné que le Louvre Abou Dhabi est une plus-value au patrimoine humanitaire, notant que ce musée est une œuvre d’art qui réunit l’Orient et l’Occident, un pont qui relie les civilisations. Symbole de tolérance et de communion, ce musée représente «notre capacité à lutter contre les forces obscures, de violence et de haine», a précisé S.A. Cheikh Mohamed Ben Rached Al Maktoum, appelant à une véritable coalition inter-civilisationnelle pour la préservation de la civilisation humaine.

Par la suite, le Président de la République française, M. Emmanuel Macron, a prononcé une allocution de circonstance dans laquelle il a affirmé que le Louvre d’Abou Dhabi, fruit d’une convention signée en 2007, est une œuvre architecturale d’exception, affirmant que ce Louvre du désert et de lumière est un pont entre les générations, les cultures et entre l’Orient et l’Occident.

«En réunissant ces chefs-d’œuvre avec les chefs-d’œuvre de l’antiquité arabe et de l’art islamique, de l’art précolombien et de l’art chinois, avec les artistes d’au-delà des âges, comme les artistes contemporains venant du Maroc, des EEAU et de Chine, c’est toute la fresque des civilisations qui se compose sous nos yeux», a dit le Président français. La cérémonie d’ouverture a été également marquée par des prestations musicales et artistiques. Premier musée universel du monde arabe, le Louvre Abou Dhabi reflète à travers ses douze galeries (Premiers villages, Premiers grands pouvoirs, Civilisations et Empires, Religions universelles, Les routes asiatiques des échanges, De la Méditerranée à l’Atlantique, Le Monde en perspective, À la Cour des Princes, Un nouvel art de vivre, Un monde moderne, La modernité en question, Une scène globale), l’histoire commune de l’Humanité à travers différentes cultures et civilisations, incarne le dynamisme du monde arabe contemporain et célèbre l’héritage multiculturel de la région dans son ensemble.

Le nouveau musée, qui dispose d’une riche collection permanente issue d’acquisitions propres de plus de 600 œuvres, allant de l’Antiquité à nos jours, complétée par le prêt de 300 œuvres de musées français, comprend, en plus des galeries permanentes, un espace d’exposition temporaire, ainsi que d’autres dépendances.

Le bâtiment a été conçu comme une ville-musée (médina) recouverte d’un vaste dôme argenté de 180 mètres de diamètre composé de près de 8.000 étoiles en métal entrelacées pour former un savant dessin géométrique. Les rayons du soleil traversant le dôme créent un effet saisissant de «pluie de lumière», inspiré des palmeraies des oasis des Émirats arabes unis.

La participation du Souverain à une telle manifestation illustre l’intérêt particulier qu’accorde S.M. le Roi à la promotion des arts et de la culture et Sa ferme volonté d’en démocratiser l’accès pour en faire de véritables vecteurs de développement humain, social et économique.

Cette Haute Sollicitude royale s’est traduite, par ailleurs, par le soutien précieux qu’a apporté le Souverain au département d'arts islamiques du Musée du Louvre de Paris, notamment pour la réalisation du Pavillon des arts de l’Islam.

Ont également assisté à la cérémonie d’ouverture les membres de la délégation officielle accompagnant S.M. le Roi lors de Sa visite d’amitié et de travail aux Émirats arabes unis, notamment les Conseillers du Souverain, MM. Fouad Ali El Himma, Yasser Znagui et Abdellatif Menouni, le ministre de la Culture et de la communication, M. Mohamed Laaraj, et le président de la Fondation nationale des musées, M. Mehdi Qotbi.