6ème Congrès national du RNI

Aziz Akhannouch trace la feuille de route de son parti

Brahim Mokhliss,LE MATIN
19 Mai 2017
RNIPHSAOURI.jpg Le RNI s'est enrichi de deux nouvelles organisations professionnelles, une rassemblant les ingénieurs du parti, l'autre, ses avocats. Ph. Saouri

Le Rassemblement National des Indépendants (RNI) a démarré, cette après midi, les travaux de son sixième congrès national.

Ce conclave, qui a eu lieu à El Jadida, a été marquée par la présence de nombreux invités tout particulièrement les représentants des partis nationaux et étrangères (européens et africains)... La séance d'ouverture a permis au président du parti, Aziz Akhannouch, de lancer une série de messages par rapport à sa vision à la tête du RNI. Messages relatifs au bilan de ses réalisations depuis le dernier congrès extraordinaire tenu il y a six mois et sa vision pour l'avenir du parti.
S'agissant du bilan au cours de son mandat, il a mis en avant la dynamique organisationnelle qui a permi au Rassemblement d'enregistrer plus de 65 mille adhérents disposants de la carte d'adhésion « dont 12 mille sont actifs sur une plateforme baptisée RNI Direct… Nous avons également 112 congrès locaux en un mois. Il s'agit de 83 congrès provinciaux, 12 congrès régionaux pour les structures des femmes, 12 autres pour les jeunes, cinq assemblées générales pour les organisations parallèles, sectorielles et socioprofessionnelles… », a-t-il souligné.
Le président qui va continuer à diriger le RNI, étant donné qu'il n'y a pas d'élections qui soient prévues en ce qui concerne la présidence au cours de ce congrès, a évoqué sa vision pour le parti pour l'avenir. Vision qui appelle à l'élaboration d'une charte ainsi que la révision de l'idéologie du parti. En ce qui concerne la charte, il propose qu’elle soit au service des populations. Une nouvelle charte sociale pour plus de proximité avec le peuple, qui réduit les disparités sociales… C'est à partir de là que Aziz Akhannouch a proposé, après les actions ayant focalisé sur le volet organisationnel, d’ouvrir un large débat en ce qui concerne les références idéologiques du parti. Il a proposé, dans ce sens, à puiser de la démocratie sociale. « Nous souhaitons ouvrir un large débat pour expliquer notre vision et pour l'adapter au défis qui nous attendent… Débat qui sera lancé lors des congrès régionaux qui auront lieu après ce congrès national au cours des mois d'octobre et de novembre prochains », a-t-il annoncé.
Les travaux du congrès devront se poursuivre le samedi 20 mai pour élire les membres du conseil national et adopter les rapports proposées par les différentes commissions. La dernière étape du congrès sera marquée par l'élection du nouveau bureau politique.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
25 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés