Monde

Canada

La canicule tue 17 personnes au Québec , les autorités lancent l'alerte

author AFP, LE MATIN

 Les victimes à Montréal font partie de populations très vulnérables, personnes âgées ou atteintes de maladies chroniques ou mentales et ne disposant pas de la climatisation. Ph : AFP

Au moins 17 personnes sont mortes dans la province du Québec, dont 12 à Montréal, en raison de la canicule qui sévit dans l'est du Canada depuis la fin de la semaine dernière, ont annoncé, mercredi, les autorités sanitaires.

X

Le 20 juillet 2018, la 3ème édition du Morocco Today Forum (MTF)

Inscrivez-vous pour suivre cet événement en LIVE !

«Le nombre de décès dus à la vague de chaleur à Montréal monte actuellement à 12», a précisé la directrice régionale de la Santé publique de Montréal, Dr Mylène Drouin.

Les victimes signalées à Montréal font partie de «populations très vulnérables, personnes âgées ou atteintes de maladies chroniques ou mentales» et ne disposant pas de la climatisation, a précisé Mylène Drouin dans une déclaration à la télévision publique «Radio-Canada».

Par ailleurs, des médias québécois ont rapporté que cinq autres décès ont été enregistrés depuis 48 heures dans la région des Cantons de l'est, à l'est de la métropole québécoise.

Face à cette vague de canicule, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau a fait part de sa solidarité avec les citoyens du Québec, tout en les invitant à se protéger au mieux ainsi que les membres de leurs familles. 

«Je suis de tout cœur avec les gens du Québec qui ont perdu un être cher pendant la canicule», a souligné Justin Trudeau dans un tweet.

«Ces températures record devraient se poursuivre dans le centre et l'est du Canada, alors veillez à bien vous protéger ainsi que votre famille», a-t-il insisté.

Pour sa part, le Premier ministre québécois Philippe Couillard a salué le travail des responsables de la santé publique dans la province et les directions de santé publique dans chacune des régions, qui s'occupent de suivre la situation.

«C’est tragique, mais chaque fois qu’il y a des canicules comme ça, les personnes affaiblies, vulnérables, sont les plus précocement touchées», a-t-il déclaré à la presse.

«Bonne nouvelle, il semble que selon la météo, d’ici quelques jours, la période de canicule va se dissiper, mais il faut s’attendre à avoir chaque année ce genre d’épisodes là», a-t-il ajouté.

Aucun décès n'a été rapporté dans les autres provinces touchées par la vague de chaleur. Toutefois, Environnement Canada a indiqué qu'une alerte de chaleur demeurait en vigueur pour un secteur traversant le sud-ouest et le nord-est de l'Ontario jusqu'au sud du Québec et également dans la région Atlantique. 

Un «avertissement de chaleur» émis par les services météo d'Environnement Canada est toujours en vigueur pour le sud du Québec, mais il prévoit une baisse des températures à partir de vendredi.

Le mercure a régulièrement dépassé les 30 degrés depuis vendredi dernier dans le sud du Québec, avec un facteur humidex (indice utilisé au Canada exprimant l'effet combiné de la chaleur et de l'humidité dans l'air et donc le niveau de chaleur ressenti) allant jusqu'à 44 et 45 degrés au début de la semaine.

A rappeler qu’en 2010, une vague de chaleur avait entraîné la mort d'une centaine de personnes dans la région de Montréal. 

Services

S'inscrire à la Newsletter