Monde

Le président américain peut-il bloquer ses opposants sur Twitter?

author S.Ba.,

Le président américain peut-il bloquer ses opposants sur Twitter?

Twitter fait son entrée dans les annales de la Justice. Une personnalité publique peut-elle bloquer certains de ses abonnés en raison de leurs commentaires ? La Justice américaine a dit non !

L’affaire a été déclenchée par sept personnes, parmi lesquelles un comédien, un professeur et un policier, qui avaient déposé une plainte après avoir été "bloqués" par le président américain Donald Trump. Cela les empêchait de voir les tweets postés quasi-quotidiennement par le président, et d'y répondre directement.

La sentence vient de tomber : le président Trump n'a pas le droit d'empêcher ses détracteurs de le suivre sur le réseau social Twitter. C’est ce qu’a jugé aujourd’hui une magistrate fédérale de New York. Réagir aux fréquents tweets présidentiels, en les commentant, s'inscrit dans l'exercice de la liberté d'expression protégée par le premier amendement de la Constitution, a estimé la juge Naomi Reice Buchwald. Cependant, cette dernière n'a pas pris d'injonction ordonnant précisément à M. Trump de "débloquer" ces personnes, en estimant qu'il revenait au président de le faire en interprétant son jugement.

Services

S'inscrire à la Newsletter