Culture

La protection de la langue arabe était à l'ordre du jour

La langue arabe est bel et bien langue officielle de notre pays, officialité bien ancrée dans le texte de la Constitution. Dans la pratique, cependant, cette langue officielle jouit-elle concrètement de ses droits et fonctions ? Dispose-t-elle des moyens

Dans un souci de faire le point sur une question aussi complexe que déterminante, l'IERA a organisé récemment des Journées d'études autour du thème « Protection de la langue». Ont participé aux travaux de ces Journées de nombreux chercheurs et experts, juristes, linguistes et spécialistes des droits de l'Homme, marocains et étrangers.

Les participations ont particulièrement porté sur un ensemble de problématiques liées à la situation de la langue arabe et aux moyens juridiques susceptibles de la protéger, de lui permettre d'exercer ses droits en tant que langue officielle et de dépasser tout ce qui pourrait compromettre son rôle et son importance dans la vie publique.

Ces Journées d'étude ont été une occasion pour engager la discussion sur la question de protection de la langue sous ses différentes facettes et pour permettre justement, dans le cadre de cette réflexion, de faire du benchmarking en prenant connaissance des expériences d'autres nations en matière de politique et de législation linguistiques, dont la France, le Royaume Uni et le Canada, où les législations linguistiques sont une partie intégrante des pratiques politiques et économiques des cercles de décision. C'était également une occasion pour prendre connaissance du rôle effectif que jouent les institutions chargées de la gestion, de la sécurité et de la garantie de l'utilisation de la langue officielle dans les différents secteurs de la vie courante, ainsi que les actions initiées par les gouvernements pour inciter et encourager l'investissement linguistique qui facilite la tâche à la langue officielle pour remplir ses fonctions aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur des pays concernés.

Un ensemble de questions importantes ont été abordées pendant ces journées telle que la situation juridique de la langue arabe des points de vues de la législation linguistique, des lois de protection de la langue, de la langue dans la vie courante, dans l'enseignement et dans le domaine de l'informatique.
Mme Anne Judge, professeur à l'Université de Surrey au Royaume Uni a traité des politiques linguistiques en France et au Royaume Uni et a relaté les différentes étapes suivies par la France et la Grande-Bretagne pour officialiser les langues française et anglaise. Elle a également souligné le rôle joué par la langue officielle dans l'unification des sociétés connues pour leurs diversités éthniques et dialectales, telles que les sociétés française et britannique où la langue est devenue le ciment de la nation. Madame Judge a également animé des séminaires portant sur la codification, la standardisation et la défense de la langue française ainsi que sur la planification linguistique en France.

L'intervention du Me Abderrahmane Benamer a porté sur les procédures juridiques à même de protéger la langue officielle. Il a traité des dispositions juridiques actuelles pour sa protection et s'est interrogé sur leur efficacité, leur suffisance et leur degré d'application dans la réalité quotidienne. Il a appelé à la promulgation de textes juridiques qui organisent l'utilisation de la langue arabe et qui prévoient des sanctions en cas de non-respect de ces textes. Il a également appelé les acteurs politiques, gouvernementaux, médiatiques, juridiques, éducatifs et économiques à assumer leur responsabilité pour ce qui est de la question de la protection de la langue, qui, selon lui nécessite avant tout une volonté politique.
M. Mohamed Bouramdane, membre de la Cour Suprême, a présenté une communication intitulée “Rôle de la loi dans la protection de la langue”. Il a soulevé la question de la souveraineté de la langue arabe comme langue officielle au Maroc ainsi que la nécessité de sauvegarder cette souveraineté en attestant l'officialité de cette langue non-seulement sur le plan juridique mais aussi en réalisant celle-ci sur le plan institutionnel.

Il a également proposé une série de mesures juridiques pour œuvrer dans le sens de son utilisation au niveau des institutions constitutionnelles, de l'enseignement, de la communication, de la recherche, des études et des échanges économiques.
M. Idriss Seghrouchni, professeur à la Faculté des lettres et sciences humaines à Rabat, a parlé de la structure de la langue arabe aux niveaux morphologique et phonologique et a insisté sur les capacités linguistiques et structurelles de la langue arabe qui font d'elle une langue d'une grande souplesse.
M. Abdelali Bentahila et Mme Eirlys Davis de la Faculté des lettres de Tétouan ont discuté des causes qui font que la langue arabe a besoin d'une protection juridique et ont proposé un ensemble de mesures visant à améliorer sa situation dans l'enseignement.

M. Abdellah Essayid Hachem, ancien haut responsable dans les Forces Armées en Arabie Saoudite, a présenté une communication sur l'arabisation des termes militaires et a démontré que le choix de certaines langues étrangères comme langues d'enseignement dans la formation militaire au sein des pays arabes n'a pas du tout contribué à élever le niveau de cet enseignement, ni sur le plan cognitif ni même sur le plan stratégique. Il a appelé à un regain d'intérêt pour la langue arabe et à la réalisation d'un cumul cognitif arabe dans le domaine militaire.
M. Soulaymane Korachi, professeur à l'Académie régionale d'El Jadida, a traité du rôle de la langue arabe dans l'éducation et l'enseignement, sachant bien évidemment que pour toute nation, l'enseignement est le portail de la renaissance, de la réforme et du changement. Il a également insisté sur le fait que la réussite de l'enseignement ne va pas sans l'existence d'une langue nationale souveraine qui soit l'outil de communication et de réflexion par excellence, et qui soit porteuse des valeurs de l'Histoire et de la civilisation et de notre pays.

Il a également rappelé l'importance de la traduction dans le développement des nations, en donnant l'exemple de la dynastie Abasside jadis et de l'Espagne actuellement qui ont encouragé et soutenu les actions de traduction et amis en évidence l'importance du rôle que la traduction joue dans le développement des nations puisqu'elle permet aux peuples de s'ouvrir sur les domaines de savoir et de pointe de leur temps.

M. Joseph Dichy, professeur à l'Université Lyon 2 en France, a parlé des variations linguistiques de l'arabe et de la problématique que cela pose au niveau de l'enseignement de la langue arabe en France. Il a également appelé les spécialistes de la langue arabe à s'intéresser davantage à son enseignement à l'étranger. En marge de ces journées, M. Dichy a animé un séminaire sur l'état de l'art de la recherche en traitement automatique de la langue arabe par l'équipe de Lyon.

M. Abdelaziz Nouidi, professeur à la Faculté des sciences juridiques et sociales à Salé a relaté dans sa communication un ensemble d'expériences internationales en matière de protection de la langue et a mis en relief le rôle de cette protection pour permettre aux langues nationales de jouer entièrement leurs rôles dans les différents secteurs de la vie moderne.
M. Mohamed Ghnayem , chercheur et écrivain, a proposé quelques éléments de normalisation de la langue arabe dans le milieu marocain. Il a également fait des propositions visant sa protection en fonction des pré-requis du marché, de la mondialisation et de la société de l'information.
Les participants à ces journées ont été unanimes quant au fait que la langue arabe a grand besoin de mesures d'urgence de nature juridique et institutionnelle lui garantissant tous ses droits en tant que langue nationale officielle du pays. Ils ont appelé à la concrétisation d'une institution scientifique ayant une autorité référentielle et exécutive qui veillerait sur ses intérêts et qui serait responsable de sa sécurité et de sa planification.

La protection juridique de la langue arabe en tant que langue officielle doit être basée sur une réforme linguistique générale qui concernerait tous les secteurs de la vie moderne, tels que l'enseignement, la formation, l'économie, l'administration, l'information et la justice. Aussi, ces journées d'études ont débouché sur des recommandations qui vont toutes dans le sens du renforcement de la situation juridique de la langue arabe moderne, de ses droits légitimes et de ses fonctions en tant que langue d'enseignement, de connaissance , d'information, d'administration et d'économie dans une société où la connaissance serait ouverte à tous ses membres dans leur langue nationale.
Les travaux de ces journées d'étude ont été empreints de rigueur scientifique et d'un esprit d'analyse dans l'examen et l'étude de cette question, comme en témoignent les recommandations importantes soulignées en clôture de ces travaux.

Services

Météo

Casablanca 19 février 2019

41°F

5°C

Meteo Casablanca
  • 18 ºC
    clear
  • 8 ºC
    nt_clear
  • 19 ºC
    partlycloudy
  • 9 ºC
    nt_partlycloudy
  • 22 ºC
    clear

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 20 février 2019

  • As-sobh : 06:41
  • Al-chourouq : 08:06
  • Ad-dohr : 13:49
  • Al-asr : 16:54
  • Al-maghrib : 19:24
  • Al-ichae : 20:38

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Cartoon Network
Teen Titans Go ! S02E38

06:50

Chaine : France 2
Télématin

06:30

Chaine : TV5
Télématin

07:00

Chaine : France 24
Le journal

07:00

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 19 février 2019

41°F

5°C

Meteo Casablanca
  • 18 ºC
    clear
  • 8 ºC
    nt_clear
  • 19 ºC
    partlycloudy
  • 9 ºC
    nt_partlycloudy
  • 22 ºC
    clear

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 20 février 2019

  • As-sobh : 06:41
  • Al-chourouq : 08:06
  • Ad-dohr : 13:49
  • Al-asr : 16:54
  • Al-maghrib : 19:24
  • Al-ichae : 20:38

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

+0.54 %

+0.56 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Cartoon Network
Teen Titans Go ! S02E38

06:50

Chaine : France 2
Télématin

06:30

Chaine : TV5
Télématin

07:00

Chaine : France 24
Le journal

07:00

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X