Culture

Vient de paraître

Humanisme et démocratie
Dernier ouvrage achevé par Edward Saïd de son vivant, Humanisme et démocratie peut être considéré comme son testament intellectuel. Composé à partir d'une série de conférences données à l'Université de Colombia, il permet de situer l'auteur dans un cadre plus large que ceux de la littérature et de la politique, auxquels sa vocation et ses divers engagements l'avaient jusqu'à présent rattaché.

Ce livre est une réhabilitation parfaitement réussie de l'humanisme. Le terme est à prendre dans son acception complète, à la fois comme aspiration à valoriser l'humain et comme école de pensée, autrement dit connaissance des lettres ou “ humanités ”.

La synthèse théorique et pragmatique qu'en opère Saïd le fait apparaître comme un support incontestable de la culture occidentale, depuis Giambattista Vico jusqu'à Erich Auerbach et au-delà, jusqu'aux penseurs américains et européens de l'après-11 septembre.

La force du point de vue adopté par l'auteur vient de ce qu'il est solidement ancré dans le présent, qu'il se déploie exclusivement à partir de faits historiques et d'évènements marquant notre monde d'aujourd'hui : fin de la guerre froide, montée des nationalismes, résistance palestinienne, guerre en Irak, écologie, mondialisation…

Edward Saïd veut conférer à l'ancienne doctrine de l'humanisme un rôle central dans le fonctionnement de notre société, en tant que vision critique du monde et de nous-mêmes. Car c'est en étudiant les traditions et les concepts d'autres cultures que l'on s'ouvre à soi.

Disparu le 24 septembre 2003, Edward W. Saïd était professeur de littérature anglais et comparée à l'Université Columbia (New York). Il a notamment publié l'Orientalisme (Seuil, 1997), Culture et impérialisme (Fayard, 2000), plus récemment d'Oslo à l'Irak (Fayard, 2005), et a publié ses Mémoires, A contre-voie, en 2002 (Le serpent à plumes).
Traduit à l'anglais (américain) par Christian Calliyannis. Ed. Fayard, 300p.

oyage à Lisahohé
Avec Lisahohé, le Togolais Théo Ananissoh livre un premier roman nostalgique et très littéraire.
Mariant habilement la nostalgie du pays natal et les thématiques habituelles de la littérature engagée postcoloniale, ce jeune écrivain a construit un récit touchant de quête personnelle, sur fond de turbulences politiques.

L'action de ce roman se déroule dans une petite ville de province dans un pays africain répondant au beau nom de Lisahohé (" la maison blanche de Lisa ").
Le narrateur, qui est originaire de ce pays, y revient après quinze années d'absence, avec la vague volonté d'y puiser la matière d'un livre. Il descend dans un hôtel pittoresque où aurait logé autrefois André Gide.

L'ombre du grand écrivain français plane sur le récit dès les premières pages où une phrase du Journal des Faux-Monnayeurs est citée en exergue.
Mais ce sont plutôt le Voyage au Congo et le Retour du Tchad qui sont rappelés à la mémoire par l'implacable réquisitoire sur le pouvoir issu de l'indépendance par lequel s'achève le roman d'Ananissoh.

Si l'écriture de ce dernier ressent par endroits la composition scolaire, son art très sophistiqué de raconter une histoire mêlant le personnel et l'historique, le réel et le mythique, emporte la conviction.
Lisahohé, Théo Ananissoh. Ed. Gallimard, "Continents noirs ", 136 pages

Moyen-Orient, état de crise(s)
Ce livre est issu d'une rencontre, celle survenue, au printemps 2001, entre les historiens Gérard D. Khoury et Jean Lacouture, et le dirigeant libanais Ghassan Tuéni. Au départ, un constat : pourquoi le monde arabe, qui rayonne sur le monde pendant plus de six siècles avant de s'assoupir, n'a-t-il connu au 20e siècle qu'élans éphémères et brusques retombées ? Pourquoi stagne-t-il dans une morosité crispée ? Telle est la somme de questions que ce livre, transcription d'un très long entretien, entend passer au crible, en retraçant les grandes étapes du siècle écoulé : naissance des Etats du Levant, luttes d'indépendance, création de l'Etat d'Israël, succession des conflits palestino-arabes, guerre du Golfe, Intifada, 11 septembre... Sa richesse tient à la double implication de ses protagonistes, notamment celle de Ghassan Tuéni, qui n'hésite pas à enrichir la vision synthétique des historiens de son point de vue de témoin engagé. Un siècle pour rien ? Le titre lui-même sonne d'une façon étrangement optimiste, une fois le livre refermé.

Un siècle pour rien, Jean Lacouture, Ghassan Tuéni, Gérard D. Khoury, Le livre de poche, 400 pages=.

La passion dans tous ses états
Ce livre s'ouvre sur une anecdote : celle de la marche de Fabrice vers sa bien-aimée Béatrice. Pour lui, elle a tout quitté : mari, enfants, travail, amis. Pour elle, il est prêt à tout abandonner, à se débarrasser de son ancienne vie comme d'une peau morte. Histoire vraie ou apocryphe, peu importe. "Dire que j'ai gâché des années de ma vie, que j'ai voulu mourir, que j'ai eu mon plus grand amour, pour une femme qui ne me plaisait pas, qui n'était pas mon genre ! " : le cri de détresse du héros proustien trahi par ses propres sentiments, par lequel s'ouvre le premier chapitre du livre, donne le cadre.

Ce dont le psychiatre Roland Gori nous entretient dans ces pages, ce n'est pas de l'amour ni même du sentiment amoureux, mais de la passion. Jalousie, haine, ignorance : tous ses mécanismes sont ici étudiés dans le détail, dans le sillage des écrits de Freud et du grand psychiatre Clérambault. La passion peut-elle passionner ? Affirmatif.
Logique des passions, Roland Gori, Champs Flammarion, 295 pages.

Cinéma africain
Cinquante ans déjà ? De fait, un demi-siècle s'est écoulé depuis la réalisation du court métrage Afrique-sur-Seine, qui marque le début officiel des cinématographies africaines. Tandis que l'Afrique se cherche aujourd'hui de nouvelles voies artistiques (dont beaucoup passent par la vidéo), ce livre imposant se propose de revisiter son histoire cinématographique, chaotique et singulière, à travers des textes essentiels parmi lesquels se signalent quelques plumes majeures, celle du théoricien André Hennebelle ou du Tunisien Férid Boughedir.
A signaler aussi, deux beaux textes signés Gaston Kaboré et Idrisssa Ouedraogo.
Afriques 50 : singularités d'un cinéma pluriel, Collectif sous la direction de Catherine Ruelle, L'Harmattan, 330 pages.

Services

Météo

Casablanca 22 mai 2019

64°F

18°C

Meteo Casablanca
  • 21 ºC
    mostlycloudy
  • 13 ºC
    nt_cloudy
  • 19 ºC
    chancerain
  • 11 ºC
    nt_partlycloudy
  • 18 ºC
    partlycloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 22 mai 2019

  • As-sobh : 03:40
  • Al-chourouq : 05:22
  • Ad-dohr : 12:32
  • Al-asr : 16:11
  • Al-maghrib : 19:34
  • Al-ichae : 21:02

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Euronews
Prime Edition

21:20

Chaine : M6
Cauchemar en cuisine

21:00

Chaine : TF1
Grey's Anatomy S15E20

21:00

Chaine : 2M Maroc
Célibataire

21:35

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 22 mai 2019

64°F

18°C

Meteo Casablanca
  • 21 ºC
    mostlycloudy
  • 13 ºC
    nt_cloudy
  • 19 ºC
    chancerain
  • 11 ºC
    nt_partlycloudy
  • 18 ºC
    partlycloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 22 mai 2019

  • As-sobh : 03:40
  • Al-chourouq : 05:22
  • Ad-dohr : 12:32
  • Al-asr : 16:11
  • Al-maghrib : 19:34
  • Al-ichae : 21:02

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

+0.01 %

+0.01 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Euronews
Prime Edition

21:20

Chaine : M6
Cauchemar en cuisine

21:00

Chaine : TF1
Grey's Anatomy S15E20

21:00

Chaine : 2M Maroc
Célibataire

21:35

Tous les programmes TV >