Monde

Libye

Benghazi, convalescente et apeurée

AFP, LE MATIN

Benghazi, convalescente et apeurée

Le canon tonne toujours dans le désert à 160 km au Sud, mais Benghazi, capitale de la rébellion libyenne, tente de remettre en marche son économie et ses institutions, inven¬tant au passage un mode de fonctionnement plus démocratique, inconnu depuis deux générations

Les chars du dirigeant Mouammar Kadhafi étaient arrivés, le 19 mars, dans les faubourgs de la ville quand des chasseurs-bombardiers occidentaux les ont détruits par dizaines, forçant l'armée à la retraite.
Depuis, la ville vidée de la plupart de ses nombreux travailleurs expatriés et de beau¬coup de familles qui ont fui plus à l'Est, voire en Égypte, est comme en convalescence. Des commerces ont rouvert, mais quelques heures par jour. Au guichet de la Western Union (transferts de fonds internationaux), c'est derrière les grilles que se font les retraits d'argent, avec montants limités.

Les immenses bassins du port sont vides. Les grues immobiles sifflent dans le vent. «Nous sommes ouverts, nous recevons un peu d'aide humanitaire mais le trafic commercial n'a pas repris», indique, dans son bureau, Moustapha Choueidi, chargé de la sécurité. «Je crois qu'il faut régler des histoires d'assurance».
Dans le souk de l'or, Omar Bouchaala, bijoutier de 58 ans, est assis devant son échoppe aux rayonnages vides. «Comme il n'y a pas de police, on a peur de se faire voler», dit-il. «Il y a tellement d'hommes armés. Je suis venu, mais c'est surtout pour discuter avec les voisins». Les policiers, badge aux cou¬leurs de la «Libye libre» sur la poitrine, ont fait il y a deux jours seulement leur réapparition aux carrefours. Mais les services municipaux, comme l'enlèvement des ordures, n'ont pas repris. «Tous ces genres de jobs, c'étaient des étrangers», explique le docteur Ossam Mohamed, 45 ans. «Ils sont tous partis. Dans certains quartiers, les immondices s'amoncellent». Reconnue pour l'instant seulement par la France, l'Italie et le Qatar, la «Libye libre» n'est pas connectée aux circuits financiers internationaux. Les entreprises étrangères n'ont pas encore renvoyé leurs expatriés. «Nous avons exporté mercredi un tanker de brut, cela va nous donner de l'argent liquide dont nous avons besoin», sourit Moustapha Gheriani, l'un des porte-parole du Conseil national de transition (CNT), organe politique suprême de la rébellion. «Nous sommes en discus¬sion pour l'ouverture de lettres de crédit avec les banques inter¬nationales, afin de relancer les échanges. Nous avons besoin de relancer la machine économique», ajoute-t-il. Le CNT a institué treize comités d'experts, désignés selon lui uniquement sur des critères de compétence, pour gérer la ville. Mais si des décisions sont prises, il manque encore bien des rouages à la machine pour les faire appliquer. «Compte tenu que nous ne sommes libres que depuis six semaines, ce que nous sommes déjà parvenus à faire est incroyable», plaide M. Gheriani. Écoles et universités sont fermées, aucune date en vue pour leur réouverture. Les restaurants, privés de leurs cuisiniers étrangers, ont presque tous fermé. Pas de file d'attente, en revanche, aux stations-service, approvisionnées en essence raffinée importée d'Italie, avec un prix du super à 7 centimes d'euros le litre.

L'Allemagne prête à appuyer militairement une mission humanitaire

«Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense ont signalé mercredi lors du conseil des ministres qu'ils étaient en principe prêts à une participation de la Bundeswehr à une mission humanitaire de l'UE en Libye», s'il y avait une telle demande de l'ONU, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert.
Ils appliquent ainsi une décision de l'Union européenne qui s'était dite prête le 1er avril dernier à déclencher cette opération dès que le Bureau des Nations unies pour les Affaires humanitaires (Ocha) le demanderait.
L'opération, baptisée «Eufor Libya», est d'ores et déjà dotée d'un budget de 7,9 millions d'euros et sera commandée par le vice-amiral italien Claudio Gaudiosi, avait indiqué l'UE. M. Seibert a insisté sur le fait qu'il ne s'agissait «pas d'une volte-face». «Car notre posi¬tion, cela a toujours été, l'Allemagne ne va pas participer à une mission militaire en Libye. Notre position est toujours la même. Dans le cas d'une action humanitaire, il s'agit de quelque chose de complètement différent», a-t-il dit

Services

Météo

Casablanca 18 août 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 18 août 2022

  • As-sobh : 05:19
  • Al-chourouq : 06:52
  • Ad-dohr : 13:39
  • Al-asr : 17:15
  • Al-maghrib : 20:18
  • Al-ichae : 21:37

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Cartoon Network
We Bare Bears

02:10

Chaine : Ushuaïa TV
p Ushuaïa Nature

00:40

Chaine : TF1
Most Wanted Criminals

02:05

Chaine : Médi1 TV

00:00

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 18 août 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 18 août 2022

  • As-sobh : 05:19
  • Al-chourouq : 06:52
  • Ad-dohr : 13:39
  • Al-asr : 17:15
  • Al-maghrib : 20:18
  • Al-ichae : 21:37

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Cartoon Network
We Bare Bears

02:10

Chaine : Ushuaïa TV
p Ushuaïa Nature

00:40

Chaine : TF1
Most Wanted Criminals

02:05

Chaine : Médi1 TV

00:00

Tous les programmes TV >