Opinions

Décryptage

Sauver le futur médecin Anas !

author LE MATIN

X

Le 20 juillet 2018, la 3ème édition du Morocco Today Forum (MTF)

Inscrivez-vous pour suivre cet événement en LIVE !

On ne peut rester insensible au cas du jeune Anas. Ce jeune homme faisait tranquillement et assidument ses études de médecine – il est à sa cinquième année – jusqu’au jour où il découvre qu’il souffre d’une tumeur au cerveau (chordome) et qui menace sérieusement sa vie. Pour se faire soigner, il a besoin de pas moins de 4 millions de dirhams. Cette situation pousse ses amis et ses camarades à la faculté de médecine de Casablanca à lancer une campagne de collecte de fonds pour pouvoir sauver sa vie. Une belle leçon de mobilisation qui interpelle l’ensemble de la société.

Or, ces efforts peinent à aboutir au résultat escompté dans une situation où le facteur temps joue en faveur de la maudite maladie qui a frappé Anas. Aux dernières nouvelles, 12% seulement du montant nécessaire ont pu être collectés. Mais ses camarades ne désespèrent pas et continuent à frapper à toutes les portes.

Toutefois, le cas Anas n’est pas unique. Il existe plusieurs autres personnes dans la même situation et qui, faute de moyens, s’éteignent en douceur pendant que la maladie les ronge, devant l’incapacité des leurs à leur apporter de l’aide. Est-ce là une situation normale ? Décidément, non ! Une réponse de la société devrait être trouvée à ce genre de cas. Il n’est pas normal que quelqu’un, quel qu’il soit, se retrouve seul face à sa maladie et sans pouvoir accéder aux soins nécessaires, pour la simple raison que son traitement n’est pas accessible au Maroc. Des cas pareils, on en voit tous les jours dans les médias. Et pourtant, ni le gouvernement, ni la société civile ou politique n’y ont apporté la réponse qu’il faut. Il est temps de lancer une réflexion sérieuse sur ce problème et d’y apporter les solutions qu’il faut dans le cadre du respect de la dignité humaine de ceux qui en ont besoin.

En attendant, je reviens au sujet du futur médecin Anas et rappelle que pendant que la lecture de votre journal vous aide à passer le temps, ce jeune homme, lui, aurait souhaité que son temps s’arrête jusqu’à ce que ses amis puissent réunir les 4 millions de dirhams qui lui sauveraient la vie.

Services

S'inscrire à la Newsletter